Tout sur Bruxelles

Tous les mercredis jusqu'au 3 septembre, Focus Vif vous convie à ses apéros musicaux aux Casernes d'Ixelles, dans l'espace See U. Concert à 18h30, avec comme premier invité, suite au report de Yellowstraps: Ozferti, curated by Humpty Dumpty!

Un jeune boucher letton débarqué en Belgique avec l'espoir d'un salaire décent se retrouve pris au piège d'un engrenage mafieux dans Oleg, suffocant drame social réalisé par Juris Kursietis.

Un écran LED grand comme un terrain de basket sera installé tout l'été sur le site de Tour & Taxis dès ce vendredi 3 juillet, pour des séances cinéma en plein air qui seront accessibles aux voitures mais aussi aux piétons et aux cyclistes.

J-1 avant le retour du grand écran! Dans une salle ou en plein air, avec ou sans masque, film d'auteur ou blockbuster? Entre les informations de dernière minute et la reprise de films attendus depuis longtemps, le point sur le retour du cinéma à l'ère du corona.

À partir du 1er juillet, les activités culturelles accueillant jusqu'à 200 personnes sont à nouveau autorisées, mais l'Ancienne Belgique (AB) a décidé de ne pas ouvrir à nouveau ses portes pour cette date et souhaite se concentrer entièrement sur une réouverture avec une programmation alternative en septembre.

Plus d'une centaine d'artistes ont formé ce vendredi, au Mont des Arts à Bruxelles, un mausolée funéraire pour faire état du triste sort de la culture dans la crise sanitaire. Au même moment, des représentants du secteur étaient entendus en commission des Affaires sociales de la Chambre.

Ce lundi, Sophie Wilmès et sept ministres en charge de la culture ont reçu une délégation de treize représentants du secteur, qui saluent l'ouverture d'un dialogue au niveau fédéral et les premières mesures prises, comme l'instauration d'une "période blanche" jusqu'au 31 décembre 2020.

Au Salon d'art, Thierry Lenoir met en scène son anatomie qui part en vrille. Avec distance et humour, il nous invite une introspection sans complaisance.

Éclatée, l'oeuvre du photographe luxembourgeois Yvon Lambert se rangedifficilement dans une case. Que ce soit à La Havane ou à Ostende, ses images nous regardent.