Tout sur Bruxelles

Dans le secteur oublié de la culture, il y a "les oubliés des oubliés". Tous les jours, des centaines d'artistes, de techniciens et techniciennes qui n'ont reçu aucune aide et vivent avec de très faibles revenus témoignent de la détresse sociale dans laquelle ils sont plongés depuis un an. Une situation inadmissible qui concerne des milliers de travailleurs et travailleuses de la culture en Wallonie. Cela doit changer.

Et si, à la place du pinceau, du couteau et de la brosse, on peignait au crochet ? Si, en usant des fils de laine de couleurs pétillantes et joyeuses, on s'absorbait du monde et rejoignait Alice au pays de toutes les merveilles ?

Lors du premier confinement, le tandem Dumont-de Spoelberch a eu l'idée d'un "European call", un appel à projet proactif, propice à sortir de nombreux photographes de la sidération dans laquelle la pandémie les avait plongés. À découvrir au Hangar à Bruxelles, jusqu'au 27 mars.

Avec la crainte d'une fermeture des salles prolongée jusqu'à l'été et des aides annoncées qui tardent à venir, les arts de la scène s'organisent pour éviter que les spectacles mort-nés ne se multiplient. Mais l'embouteillage est bien réel.

Des rencontres professionnelles fin février, un festival littéraire urbain en mai, des projets au long cours, la Foire du Livre se réinvente, poussée dans le dos par l'impact de la pandémie sur l'organisation des événements culturels. Mais pas que... Esquisse d'un programme étalé.

Quand le tiers-synthé essentiel de Telex, Dan Lacksman, voit trois de ses premiers albums perso seventies réédités par le label US Real Gone Music, on l'invite à la discussion, avec le DJ gantois Maxim Lany.

Une centaine d'artistes britanniques ont adressé une lettre ouverte au gouvernement, parue mercredi dans The Times, dans laquelle ils exigent de pouvoir se produire dans l'Union européenne sans dépendre d'un visa de travail. Parmi les signataires, on retrouve des noms d'envergure tels qu'Elton John, Liam Gallagher, Sting, Brian May et les membres du groupe Radiohead.

À l'occasion de ses dix ans, art et marges éclaire les oeuvres d'artistes de sa collection à la lueur d'hommages signés par des talents émergents.