Tout sur Brigittines

Plasticien et performeur, Olivier de Sagazan entre dans la danse à l'invitation du chorégraphe Wim Vandekeybus pour Hands Do Not Touch Your Precious Me, créé en streaming live. En attendant le retrouver en vrai aux Brigittines en juin. Portrait.

Monté avec trois bouts de ficelles technologiques, Initial Anomaly, de la Cie System Failure, est un Matrix qui aurait oublié de se prendre au sérieux. Audacieux et malin.

Miniatures nous entraîne, grâce à ses créations, dans l'étrangeté. Avec Vice Versa et Murmurô, l'atmosphère est garantie...

À travers la plume de Régis Duqué, le témoignage de l'alpiniste Dominique De Staercke est devenu un monologue théâtral, Les Voies sauvages, porté sur scène avec générosité et justesse par le comédien Cédric Juliens.

Tel un magicien jouant le tour de la femme sciée en deux, le chorégraphe suisse Philippe Saire découpe scène et salle, en dotant par la même occasion le public du don d'ubiquité. Dans Cut, les spectateurs voient successivement deux fois la même chose depuis deux endroits différents. Une expérience troublante.

La fête de clôture marathon de la maison d'art Recyclart à la station Bruxelles Chapelle a été prématurément interrompue pendant la nuit de samedi à dimanche après l'intervention de la police en raison de tapage nocturne et de bagarres, comme rapporté par La Dernière Heure et Sudpresse ce week-end. De plus, le bâtiment ne répondait pas aux normes de sécurité en matière de lutte contre l'incendie.

Avec quatre cagoules et deux boîtes noires, la chorégraphe Karine Ponties échafaude quelques métaphores évocatrices sur notre nature humaine. Ou comment garder le sourire quand tout nous dépasse.

En matière de danse contemporaine, la question ne se pose plus. Durant deux journées, un véritable bataillon de chorégraphes de la capitale belge a investi la métropole allemande. Une claque.