Tout sur Astérix

Deux rednecks qui s'apprêtent à fouetter un gamin noir au motif que "ce nègre ne nous a pas cédé le passage!" sont promptement désarmés et mis en déroute par un justicier tout juste débarqué dans ce coin perdu de Louisiane. Une scène cartoonesque aperçue dans un western de Tarantino? Non, un des gags savoureux jalonnant le nouveau Lucky Luke, Un cow-boy dans le coton.

L'heure du bilan va bientôt sonner. Et déjà l'angoisse se profile à l'horizon. Que retenir d'une année dont le périmètre immuable -525.600 minutes, pas une de plus, pas une de moins- n'épouse pas forcément la géographie sinueuse, insaisissable, capricieuse, mouvante et imprévisible de la mémoire?

Décédé il y a quarante ans, le scénariste d'Astérix, de Lucky Luke et du Petit Nicolas continue de fasciner et d'être redécouvert: livres et expositions se multiplient autour de ce révolutionnaire élégant et amusé.

Humour noir et acide à toutes les pages, "Le Chat", le célèbre félin créé par le dessinateur belge Philippe Geluck, revient mercredi avec un nouvel album tiré à 300.000 exemplaires.

Médias de divertissement et d'images, jeux vidéo et BD se sont toujours reniflés de près. Les liens se font désormais encore plus consanguins, à l'image d'Astérix et surtout de Last Fight.

Astérix, le héros de bande dessinée le plus lu de la planète, est de retour et, comme d'habitude, l'irréductible petit Gaulois et sa bande devraient tout faire exploser sur leur passage: les Romains bien sûr, mais aussi les ventes de l'édition.