Tout sur AB

"L'Ancienne Belgique rouvre ses portes après 170 jours de fermeture", a annoncé la salle de concerts bruxelloise jeudi. Bien qu'elle déplore le sort réservé par les autorités au secteur de l'événementiel, l'institution se réjouit d'accueillir à nouveau physiquement artistes et public dans un environnement sûr.

L'AB entend bien à nouveau insuffler un peu de vie au secteur culturel et musical, lourdement impacté par la crise de coronavirus. Entre conversion des salles, reversement des revenus des billets aux artistes et accueil de compagnies de danse et de théâtre, la salle de concerts présente un plan de reprise optimiste et prometteur.

L'Ancienne Belgique n'organisera pas ses festivals habituels de la dernière semaine d'août. "Le Conseil national de sécurité a récemment décidé que les événements de masse ne sont pas autorisés en Belgique avant le 31 août 2020. Nous soutenons pleinement cette décision. C'est pourquoi l'équipe de l'AB a décidé de mettre 'Boterhammen in het Park' et 'Feeërieën' en pause pendant un an."

L'interdiction des rassemblements de plus de 1000 personnes inquiète le monde de la production de concerts. Beaucoup d'évènements sont annulés, au grand dam des amateurs de musique et surtout des organisateurs qui voient des pertes importantes se profiler. Mais les petits concerts profitent-ils de cette concurrence plus faible?

David Bartholomé n'a pas manqué de faire référence au coronavirus ce samedi à l'AB, où il défendait son album Glucose, avec trois premières parties choisies parmi 200 propositions: OTW, Ensemble El Korchi et Stph. Voici les photos du concert.