Article du magazine
Laurent Raphaël

Le couple hétérosexuel a-t-il vécu? Avec l'homme blanc de 50 ans, c'est l'autre cible à abattre pour tous ceux qui remettent en question le patriarcat, et avec lui une répartition binaire du genre humain. En cause: l'incapacité de cette institution à se transformer, à s'exonérer d'une domination masculine -culminant dans le mariage et sa répartition "naturelle" des tâches- et, par conséquent, à accueillir dans ses frontières hétéronormées les nouvelles formes amoureuses, de l'union libre au polyamour en passant par toutes les combinaisons du bouquet LGBTQI+.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Cela fait bien longtemps qu'un objet culturel n'avait pas déclenché un tel vacarme. Pas une radio, pas un JT, pas un site d'info qui n'ait parlé du phénomène Squid Game. Un mois seulement après sa diffusion, la série Netflix s'impose déjà comme un nouveau jalon de la pop culture. Et accessoirement comme un nouveau point Godwin brandi dans les conversations de comptoir pour illustrer la déliquescence morale.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Petite anecdote personnelle: dans le nord de Bruxelles où j'ai grandi dans les années 80, les ados blancs comme neige raffolaient d'une expression arabe -la seule qu'ils connaissaient- pour agonir celui qui avait le malheur de se retrouver dans une situation embarrassante. Trébucher dans la rue, tousser en tétant un joint, rougir devant une fille déclenchait automatiquement une pluie de "hachma" dans la bouche des potes hilares.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Lors d'un événement tragique comme un attentat, l'attention et la compassion se concentrent en premier lieu sur les victimes directes. Logique. Elles payent au prix fort d'avoir été au mauvais endroit au mauvais moment. Les plus "chanceux" s'en sortiront avec des séquelles physiques et psychiques indélébiles. Comme Philippe Lançon, l'auteur du bouleversant Lambeau.

Article du magazine
Laurent Raphaël

On s'en est déjà ému et réjoui ici. Mais la force et la hauteur de la vague poétique qui déferle sur notre époque phtisique nous pousse à revenir y faire un tour. Car ce à quoi on assiste, ce n'est plus juste un vague murmure dans la nuit, une promesse aussi incertaine qu'un accord militaro-commercial franco-australien, ce n'est plus non plus une lubie artificiellement gonflée par les médias, mais bien une lame de fond, une combustion spontanée avec potentiellement à la clé une redistribution durable des cartes narratives.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Une, deux, trois, quatre, cinq... On ne compte plus les pubs qui mettent en scène des mannequins noires ou métisses dans le dernier numéro bien dodu de M, le magazine du week-end du Monde. À la grosse louche, deux tiers des marques de luxe qui se bousculent dans ce spécial mode jouent la carte du métissage. On est loin ici du style Banania dans lequel les Noirs ont longtemps été cantonnés, et pas que dans Tintin au Congo.

Article du magazine
Laurent Raphaël

À la question rituelle "Où as-tu passé l'été?", nombreux répondront, la moue boudeuse et pour faire court, "Dans une chanson du Grand Jacques". En l'occurrence Le Plat Pays: "Avec le fil des jours / Pour unique voyage / Et des chemins de pluie / Pour unique bonsoir / Avec le vent d'ouest / Écoutez-le vouloir / Le plat pays / Qui est le mien."

Article du magazine
Laurent Raphaël

L'art est un bon baromètre pour humer l'air du temps. Ses révolutions esthétiques précèdent souvent les mouvements tectoniques de la société tout entière. Le futurisme des années 1910 n'annonçait-il pas le culte de la vitesse et la folie autodestructrice qui consumeront la modernité industrielle tout au long du XXe siècle?

Article du magazine
Laurent Raphaël

Il ne faut pas être un indécrottable gauchiste adepte des thèses antilibérales de Thomas Piketty -qui disent, en gros, que le capitalisme est une machine à fabriquer de l'inégalité- pour s'émouvoir des noces contre-nature entre des artistes qui ont construit leur carrière sur la résistance à l'ordre établi et au matérialisme et des groupes financiers.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Comme une vilaine grippe, on a d'abord cru que ce serait passager. Un état transitoire qui vous plonge dans une torpeur paralysante et vous fait voir le monde à travers une vitre opaque. Tout est soudain brouillé, déformé, la réalité se liquéfie, ses contours se délayent dans les vapeurs de la fièvre. Ce qui était essentiel devient superflu, et inversement. Une expérience éprouvante, aux limites de soi et du réel, soudain si instable, avant un retour à la normale, à l'équilibre, à l'apparente solidité des faits.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Choisir, c'est renoncer, disait André Gide. Mais parfois, on n'a pas envie de faire le tri dans nos envies. C'est ce qui s'est passé au moment d'achever la couverture de ce numéro. Deux sujets tenaient la corde.

Article du magazine
Laurent Raphaël

Une pandémie peut en cacher une autre. À côté du Covid, le virus du mensonge a lui aussi abondamment circulé ces derniers mois. Et aucun vaccin n'est par contre disponible pour lutter contre cet autre fléau.

Article du magazine
Laurent Raphaël

"Comment en est-on arrivé là, culture? Comment le politique a-t-il pu t'abandonner à ton triste sort, lui qui jurait la main sur le coeur qu'on ne pouvait pas se passer de tes services?"