"À chaque album, j'fais mon come-back", clame le rappeur bruxellois en ouverture de ce Sur mon visage claustro, avec tout le spleen et l'ironie qu'on lui connaît. Ben oui, forcément: si on retrace la piste discographique, Loweina Laurae jouait la carte de la confirmation après le premier essai primé Saint-Idesbald, tandis que Bodie tenait du miracle après la pause forcée imposée par les problèmes auditifs de Veence Hanao.

Quoi qu'il en soit, on ne boude pas notre plaisir à retrouver notre misanthrope favori dans ce diptyque bourré d'autocritique et de faits d'actualité (attentats, Mawda, gilets jaunes, affaire Benalla...). Un titre produit en solo, sans l'aide de ses habituels compagnons de route (Le Motel ou Zomb), mais où on voit Angèle lui renvoyer l'ascenseur en y assurant les choeurs, alors que Veence Hanao avait bossé avec elle sur certains textes de Brol. Le clip, quant à lui, est réalisé par son compagnon de route Bruno Tracq (à qui on doit notamment ceux de Kick Snare Bien ou d'Asphalte).

L'album à venir est encore en plein chantier, mais on pourra voir Veence Hanao cet été à Couleur Café (Bruxelles, 29/6), à Supervue (Liège, 26/7) et à Esperanzah (Floreffe, 4/8).