Vous ne le savez peut-être pas mais ce samedi 20 septembre 2014, c'est le Nouvel An Belge et cela se fête, en toute logique, non pas à Bruxelles, Namur ou waar Vlamingen thuis zijn mais bien à Montmartre (c'est à Paris, en France). Le NAB, c'est bien sûr du LOL mais du LOL qui embarque

direction Paname tout ce que la Belgique fait de mieux en matière de deejaying, de groupes pop déformatés, de garage, de punk et d'electro flamboyante. Le petit plus qui fait toute la différence: il ne s'agit pas d'une caravane de péquenauds subsidiés allant là-bas suite à des échanges entre sous-ministères chargés du maintien vital des musiques émergentes mais bien d'une vraie de vraie programmation, tournant principalement autour des coups de coeur de l'organisateur, Gilles Vanneste.

La quarantaine, de nationalité belge, cet individu de type caucasien est déjà bien connu de nos services. Le bonhomme a beau cultiver un certain amour de l'oisivité, on lui doit en effet depuis quelques années déjà quelques beaux coups dans la nuit, dont les soirées Actionnaires, à la programmation régulièrement impeccable. Rétif à l'idée de trop se professionnaliser, même si le Nouvel An Belge, c'est 15.000 personnes au bas mot et que le match retour, la Tournée Générale de Gaule, à Flagey en octobre, exige un travail dingue en amont, Vanneste continue de travailler à l'arrache, au feeling, au radar, cherchant plus le fun et l'agitation que la reconnaissance et les liasses de dollars. C'est bien pourquoi il nous a paru un client idéal pour ce premier Brolcast de cette deuxième saison. Alleï, bonne année, bonne santé et nen dikke portemonnaie! (sc)

Vous ne le savez peut-être pas mais ce samedi 20 septembre 2014, c'est le Nouvel An Belge et cela se fête, en toute logique, non pas à Bruxelles, Namur ou waar Vlamingen thuis zijn mais bien à Montmartre (c'est à Paris, en France). Le NAB, c'est bien sûr du LOL mais du LOL qui embarquedirection Paname tout ce que la Belgique fait de mieux en matière de deejaying, de groupes pop déformatés, de garage, de punk et d'electro flamboyante. Le petit plus qui fait toute la différence: il ne s'agit pas d'une caravane de péquenauds subsidiés allant là-bas suite à des échanges entre sous-ministères chargés du maintien vital des musiques émergentes mais bien d'une vraie de vraie programmation, tournant principalement autour des coups de coeur de l'organisateur, Gilles Vanneste. La quarantaine, de nationalité belge, cet individu de type caucasien est déjà bien connu de nos services. Le bonhomme a beau cultiver un certain amour de l'oisivité, on lui doit en effet depuis quelques années déjà quelques beaux coups dans la nuit, dont les soirées Actionnaires, à la programmation régulièrement impeccable. Rétif à l'idée de trop se professionnaliser, même si le Nouvel An Belge, c'est 15.000 personnes au bas mot et que le match retour, la Tournée Générale de Gaule, à Flagey en octobre, exige un travail dingue en amont, Vanneste continue de travailler à l'arrache, au feeling, au radar, cherchant plus le fun et l'agitation que la reconnaissance et les liasses de dollars. C'est bien pourquoi il nous a paru un client idéal pour ce premier Brolcast de cette deuxième saison. Alleï, bonne année, bonne santé et nen dikke portemonnaie! (sc)