"Nous ne voulons plus de confinements ciblés arbitrairement sur certains secteurs, il faut répartir équitablement le poids des efforts sur l'ensemble de la société", revendique Still Standing for Culture dans le communiqué qui annonce les événements de ce samedi.

Pour se faire entendre alors que la réouverture des lieux culturels se fait cruellement attendre, les artistes ont décidé de manifester leur mécontentement par leur art dans tout le pays. Un musée en plein air des arts vivants près du Kanal-Centre Pompidou, une projection cinéma sans public à Mons, du Bob Marley en solo violoncelle sur Internet, l'Abbaye de Floreffe transformée en parc artistico-zoologique par Esperanzah, des prestations dans les commerces et dans les vitrines... Bref, un ensemble d'actions entre investissement de l'espace public et revendications politiques, dont le mot d'ordre est d'"agir avec ingéniosité dans les limites étroites, les interstices et les zones d'ombres des règles actuelles" pour démontrer "leur iniquité, leur incohérence et parfois leur absurdité".

Après le geste politique de Quentin Dujardin dimanche dernier, qui a suscité énormément d'émoi dans le milieu culturel, on ne doute pas que les actions de ce samedi seront largement suivies. Lui-même a d'ailleurs confirmé sa présence au rassemblement prévu devant l'église Sainte-Croix à Ixelles.

La longue liste des actions prévues (plus de 200!), qui ne cesse de gonfler, est à retrouver sur www.stillstandingforculture.be

"Nous ne voulons plus de confinements ciblés arbitrairement sur certains secteurs, il faut répartir équitablement le poids des efforts sur l'ensemble de la société", revendique Still Standing for Culture dans le communiqué qui annonce les événements de ce samedi. Pour se faire entendre alors que la réouverture des lieux culturels se fait cruellement attendre, les artistes ont décidé de manifester leur mécontentement par leur art dans tout le pays. Un musée en plein air des arts vivants près du Kanal-Centre Pompidou, une projection cinéma sans public à Mons, du Bob Marley en solo violoncelle sur Internet, l'Abbaye de Floreffe transformée en parc artistico-zoologique par Esperanzah, des prestations dans les commerces et dans les vitrines... Bref, un ensemble d'actions entre investissement de l'espace public et revendications politiques, dont le mot d'ordre est d'"agir avec ingéniosité dans les limites étroites, les interstices et les zones d'ombres des règles actuelles" pour démontrer "leur iniquité, leur incohérence et parfois leur absurdité". Après le geste politique de Quentin Dujardin dimanche dernier, qui a suscité énormément d'émoi dans le milieu culturel, on ne doute pas que les actions de ce samedi seront largement suivies. Lui-même a d'ailleurs confirmé sa présence au rassemblement prévu devant l'église Sainte-Croix à Ixelles.