Vous connaissez moins sa façade que le passage piéton qui y mène. C'est dans une grande maison géorgienne construite un siècle plus tôt et tout de même dotée de neuf chambres qu'ouvrent en novembre 1931 à Londres les plus célèbres studios du monde. A l'époque, on ne parle pas d'Abbey Road mais bien des studios EMI. Fraîchement né du rapprochement entre His Master's Voice, Columbia et Parlophone (qui y auront chacun leu...

Vous connaissez moins sa façade que le passage piéton qui y mène. C'est dans une grande maison géorgienne construite un siècle plus tôt et tout de même dotée de neuf chambres qu'ouvrent en novembre 1931 à Londres les plus célèbres studios du monde. A l'époque, on ne parle pas d'Abbey Road mais bien des studios EMI. Fraîchement né du rapprochement entre His Master's Voice, Columbia et Parlophone (qui y auront chacun leur propre salle d'enregistrement), le label Electric and Musical Industries va en faire l'un des principaux outils de son hégémonie.Yehudi Menuhin, Arthur Rubinstein, Beniamino Gigli, Fats Waller, Glenn Miller... Dans un premier temps, les lieux sont dédiés à la musique classique et au jazz, aux orchestres et aux quatuors à cordes. Si l'immeuble sis au numéro 3 d'Abbey Road sert pendant la Seconde Guerre mondiale à l'enregistrement de la propagande du gouvernement britannique et d'émissions de la BBC, il est dans les années 50, grâce à sa modernisation (avec notamment l'enregistrement quatre pistes), en pole position pour l'arrivée du rock'n'roll. Le studio EMI a déjà vu passer Cliff Richards et The Shadows quand, au début des années 60, le producteur George Martin y auditionne les Beatles. Les 4 et 11 septembre 1962, John, Paul, George et Ringo enregistrent pour la toute première fois dans ce qui va devenir leur laboratoire sonore. Entre 1962 et 1969, les Beatles immortalisent dans la place 90% de leurs chansons. Les Fab Four donnent le nom de la rue à leur avant-dernier album. Et, pour la pochette, se font photographier en traversant ce qui est aujourd'hui le plus célèbre des passages cloutés (Kanye West l'a parodiée pour celle de l'album live qu'il y a enregistré en 2005, Late Orchestration)... Rebaptisé en leur honneur dès 1970 par EMI, Abbey Road a accouché des premiers Pink Floyd comme des albums décharnés de Syd Barrett. De l'unique disque en anglais de Cloclo comme d'une émission de télé (Live from Abbey Road). Il a aussi marqué à sa manière l'Histoire du cinéma avec les BO d'Indiana Jones, de Star Wars, d'Harry Potter ou encore du Seigneur des anneaux...