Ata Kak

Il a travaillé dans les champs. Eté professeur d'anglais, chef cuisinier et batteur dans un groupe de reggae. Né il y a 59 ans à Kumasi, Atta-Owusu en a fait du chemin pour se retrouver un dimanche dans le Castello du Pukkelpop à faire suer les lève-tôt. En 2002, lors d'un voyage au Ghana, l'Américain Brian Shimkovitz achète en cassette le seul et unique album d'Ata Kak à un vendeur ambulant. Le serial digger part à la recherche de son mystérieux auteur (un reportage audio de la BBC raconte le périple). En fait le premier post de son blog Awesome Tapes from Africa et le sortira même quelques années plus tard sur son label. Désireux de mettre en lumière les vraies musiques africaines. Relativement rare en scène, Ata Kak mélange highlife, hip hop et funk avec une joie communicative et des musiciens aussi emballés que lui. Vivifiant.
...