POP | Pajaro Sunrise, c'est d'abord Yuri Mendez Jr, originaire de León, ville de 300 000 habitants au nord-ouest de l'Espagne. Ce troisième album -le premier à tomber dans notre escarcelle- a quelque chose de californien dans ses mélodies dorées aux courants océaniques. Un grain de Jack Johnson mélancolique plutôt que de toréador pour l'acoustique caressée jusqu'à la fusion des particules. Celles-ci s'avèrent lentes et romantiques, voire même un chouia slow de l'été (Look What We've Become): le tout dure moins d'une demi-heure, particulièrement laxe et agréable...

PH.C.

Pajaro Sunrise, Old Goodbyes, distribué par Rough Trade. ***

POP | Pajaro Sunrise, c'est d'abord Yuri Mendez Jr, originaire de León, ville de 300 000 habitants au nord-ouest de l'Espagne. Ce troisième album -le premier à tomber dans notre escarcelle- a quelque chose de californien dans ses mélodies dorées aux courants océaniques. Un grain de Jack Johnson mélancolique plutôt que de toréador pour l'acoustique caressée jusqu'à la fusion des particules. Celles-ci s'avèrent lentes et romantiques, voire même un chouia slow de l'été (Look What We've Become): le tout dure moins d'une demi-heure, particulièrement laxe et agréable... PH.C.