Orelsan se multiplie dans Défaite de famille

28/02/18 à 16:53 - Mise à jour à 16:53

Troisième clip de son dernier album, Défaite de famille dépeint, comme son nom l'indique, une fête de famille où l'intéressé ferait un discours contre son gré.

Quand on n'y fait pas trop attention, on pourrait croire que le clip est une vulgaire vidéo reprise d'une story Snapchat issue d'une soirée ringarde et l'on pourrait croire qu'Orelsan a fait des économies par rapport aux moyens qu'il avait mis en oeuvre pour le clip de Tout va bien, où il avait construit un robot de 12 mètres de haut, et un Rubik's Cube de 8. Sauf que quand on y regarde d'un peu plus près, on se rend compte que le triple vainqueur aux Victoires de la musique a tout simplement choisi d'interpréter tous les personnages du clip (à l'exception du chien bien sûr). De son père à son grand-père en passant par ses cousins et sa belle-soeur, il incarne presque une trentaine de personnages sur les 4'30 de vidéo.

Le paradoxe de cette chanson, c'est qu'Orelsan aime les fêtes de famille. Dans une vidéo pour Spotify, il s'était exprimé en disant qu'au départ, il voulait une instru un peu "dance" qu'il pourrait mettre après Claude François dans une soirée. Mais Skread, son producteur, lui a conseillé de réécrire quelque chose de plus piquant. "C'est là que j'ai eu une idée du mec qui fait un speech, genre il est vénère, mais tu sais pas vraiment pourquoi il est vénère."

Guillaume Scheunders

En savoir plus sur:

Nos partenaires