Elles ont beau dos, les musiques alternatives. Après les Nuits du Beau tas, qui jouent désormais presque officiellement le rôle de festival "off" en marge des Nuits du Bota (relire notre interview de leur organisateur Pierre-Jean Vrancken), ou les Massacrés belges, qui faisaient un pied de nez aux Sacrés belges à l'époque de l'omniprésence du trio Ghinzu-Sharko-Girls in Hawaii, il faudra désormais compter sur les Mochetés scéniques, du côté de Namur. Soit un festival parodique, dont le nom fait évidemment référence aux Beautés soniques (qu'on considère pourtant chez Focus comme "un des festivals les plus attachants de l'automne").

Avec cet événement qui se tient du 17 au 19 octobre, soit une semaine avant son grand frère, la poignée d'agitateurs qui l'organisent veut mettre en avant des lieux alternatifs de la capitale wallonne, et surtout des groupes délirants qui n'ont que faire des conventions. Comme le duo ovni Alek et les Japonaises, qui nous fascine autant qu'il nous dérange à chaque fois qu'on croise sa route (dernièrement lors des Secrètes sessions du festival Francofaune); le groupe équestre Josy & Pony qui adore flirter avec le mauvais goût (ce qui ne lui empêche pas quelques éclairs de génie); ou encore Dani Cosmic, la fille illégitime de Didier Super et Salut c'est cool.

Tout cela réparti sur trois soirées dans quatre lieux, soit l'Arsène, Ramd'Âm et la Pharmacie, mais aussi une ancienne agence Fortis, lieu "immense et prestigieux" qui servira de décor à la soirée de clôture. Pas de doute: tout ça vaudra le détour.

Mochetés scéniques, du 17 au 19/10 à Namur. www.facebook.com/Moniquemochete