Cette fois-ci, on croise les doigts, c'est la bonne. Après avoir dû reporter son édition 2020, puis 2021, le festival Listen se redéploiera normalement dès le printemps prochain - du 30 mars au 3 avril pour être précis. Il faut saluer la ténacité de ses organisateurs. Lancé en 2016, alors que Bruxelles se remettait à peine des attentats, le grand rassemblement de musiques électroniques a en effet toujours dû batailler avec les événements. Heureusement, même le covid ne sera pas arrivé à bout d'un rendez-vous qui, dès le départ, a voulu faire de la capitale son véritable terrain de jeu, s'appuyant sur la communauté artistique de la ville.

Listen! l'a encore prouvé cet été - en invitant collectif et labels à prendre en charge une série de soirées baptisées Summer in the city. Cet état d'esprit sera évidemment toujours présent lors de sa cinquième édition. Listen! a en effet construit son affiche en s'appuyant sur les coups de coeur d'une série de "curateurs" précieux: des "usual suspects" comme Lefto, ou Le Motel; des labels comme Crevette, Crammed, Stroom, Rebel Up; ou encore des soirées telles les GayHaze, Under My Garage, Basic Moves, Le bureau électronique, etc. D'où une diversité de styles assumée - de la techno au hip hop, en passant par la house, l'ambient.... - à expérimenter dans plusieurs lieux bruxellois, à la fois emblématiques de la scène underground locale (Recyclart, C12, LaVallée, etc), mais aussi des lieux plus inhabituels (Planetarium, Brigittines). Cet éclectisme se reflète dans les premiers noms annoncés hier. Avec un fort contingent belge, mais aussi déjà quelques belles "pioches" internationales: Acid Arab, Coco Maria, Skee Mask, Terrence Dixon, Altin Gün, etc. A nouveau, l'union fait la force...

Cette fois-ci, on croise les doigts, c'est la bonne. Après avoir dû reporter son édition 2020, puis 2021, le festival Listen se redéploiera normalement dès le printemps prochain - du 30 mars au 3 avril pour être précis. Il faut saluer la ténacité de ses organisateurs. Lancé en 2016, alors que Bruxelles se remettait à peine des attentats, le grand rassemblement de musiques électroniques a en effet toujours dû batailler avec les événements. Heureusement, même le covid ne sera pas arrivé à bout d'un rendez-vous qui, dès le départ, a voulu faire de la capitale son véritable terrain de jeu, s'appuyant sur la communauté artistique de la ville. Listen! l'a encore prouvé cet été - en invitant collectif et labels à prendre en charge une série de soirées baptisées Summer in the city. Cet état d'esprit sera évidemment toujours présent lors de sa cinquième édition. Listen! a en effet construit son affiche en s'appuyant sur les coups de coeur d'une série de "curateurs" précieux: des "usual suspects" comme Lefto, ou Le Motel; des labels comme Crevette, Crammed, Stroom, Rebel Up; ou encore des soirées telles les GayHaze, Under My Garage, Basic Moves, Le bureau électronique, etc. D'où une diversité de styles assumée - de la techno au hip hop, en passant par la house, l'ambient.... - à expérimenter dans plusieurs lieux bruxellois, à la fois emblématiques de la scène underground locale (Recyclart, C12, LaVallée, etc), mais aussi des lieux plus inhabituels (Planetarium, Brigittines). Cet éclectisme se reflète dans les premiers noms annoncés hier. Avec un fort contingent belge, mais aussi déjà quelques belles "pioches" internationales: Acid Arab, Coco Maria, Skee Mask, Terrence Dixon, Altin Gün, etc. A nouveau, l'union fait la force...