La citation est connue -à tel point qu'on ne sait plus à qui l'attribuer: "Écrire sur la musique, c'est comme danser sur l'architecture". En l'occurrence, Maud Berthomier n'a pas écrit un livre sur la musique, mais bien sur ceux qui ont écrit sur la musique, ces danseurs téméraires. Publié aux éditions Tristram, Encore plus de bruit propose de revenir sur "l'âge d'or du journalisme rock en Amérique, par ceux qui l'ont inventé". L'entreprise a démarré il y a une dizaine d'années. Étudiante française installée aux États-Unis, Maud Berthomier se met alors en tête de rencontrer et interviewer tous ceux qui constituent son panthéon de la critique rock américaine. Ils ont pour point commun d'avoir publié essentiellement pendant les années 60 et 70, notamment au sein de publications devenues culte, telles Creem ou Crawdaddy!, et d'avoir mis au point une manière de parler de la musique qui privilégie la subjectivité à tout crin, tout en essayant de refléter l'intensité, la vitesse et l'urgence présentes alors dans le rock.
...