Qui a dit que devenir parent était incompatible avec les sorties? Oui bon, d'accord: nous les premiers. Alors qu'il y a quelques années, on enchaînait encore les concerts comme les jours de la semaine, force est de constater que le rythme a décliné depuis que la famille s'est agrandie. N'empêche que depuis, dès que l'occasion se présente, on n'hésite pas à sortir le casque anti-bruit (1) et à entraîner le petit bout dans différents événements "family-friendly": Fête de la musique, Deep in the Woods ou... Francofolies. Cette année, même si on vient d'accueillir une magnifique petite fille, il n'était pas possible de manquer le rendez-vous spadois, puisque l'artiste favori de notre aîné (qui, à 5 ans, calque forcément un minimum ses goûts sur ceux de ses parents) se produisait pour la première fois dans des conditions et à un horaire qui lui conviendraient.
...

Qui a dit que devenir parent était incompatible avec les sorties? Oui bon, d'accord: nous les premiers. Alors qu'il y a quelques années, on enchaînait encore les concerts comme les jours de la semaine, force est de constater que le rythme a décliné depuis que la famille s'est agrandie. N'empêche que depuis, dès que l'occasion se présente, on n'hésite pas à sortir le casque anti-bruit (1) et à entraîner le petit bout dans différents événements "family-friendly": Fête de la musique, Deep in the Woods ou... Francofolies. Cette année, même si on vient d'accueillir une magnifique petite fille, il n'était pas possible de manquer le rendez-vous spadois, puisque l'artiste favori de notre aîné (qui, à 5 ans, calque forcément un minimum ses goûts sur ceux de ses parents) se produisait pour la première fois dans des conditions et à un horaire qui lui conviendraient. L'artiste en question, c'est Hubert Lenoir, qu'on a eu l'occasion de voir deux fois sans lui ces derniers mois, aux Nuits Botanique et à Dour où on le rencontrait pour une interview poignante, mais dans des circonstances pas exactement adaptées à un gamin de son âge. Pourquoi l'aime-t-il plutôt qu'un autre? On ne va pas jouer les psychologues de comptoir, mais sans doute que hurler "T'es pas la fille de ton père/T'es pas la fille de ta mère/T'es pas la fille de personne" doit avoir son petit effet cathartique après l'arrivée d'une petite soeur. Notre compteur Last.fm est par ailleurs formel: Fille de personne II est la chanson qu'on a le plus streamé de l'année, loin devant le générique des Pokémon (no comment). Pour notre premier jour de festival, qui sera aussi l'occasion de tester le nouveau site "tout-en-un", on arrive très optimistes, avec une poussette pour la cadette qui affiche 2 mois au compteur. Mais l'idée qui semblait être bonne au départ, grâce à la foule éparse de l'après-midi et aux bandes aménagées pour les fauteuils roulants nous permettant de circuler facilement, se transforme vite en calvaire au fur et à mesure de la journée qui passe et du monde qui s'accumule. Le choix sera vite fait pour le lendemain: ce sera écharpe de portage toute la journée. Autre inconvénient: la poussette attirant forcément l'attention, on a adoré se manger des regards accusateurs du type "mais qu'est-ce qu'ils foutent avec un bébé ici?" (on sait ce qu'on fait (2), m'sieur dame, et elle est protégée, merci pour elle). Mais d'un autre côté, on aura surtout remarqué la vigilance et la bienveillance de la Croix-Rouge qui, plusieurs fois, est venue s'inquiéter que notre fille portait bien un casque sur ses petites oreilles. Chapeau.Forcément, quand on se rend en festival avec deux jeunes enfants, il est bon de modérer ses attentes à l'avance: il nous semble raisonnable de se fixer un quota de trois concerts par jour, histoire d'aménager des plages de jeu, de détente loin du bruit ou encore d'allaitement. Samedi, nos trois objectifs seront donc Atome, Hubert Lenoir et Feu! Chatterton, tandis que notre dimanche sera 100% féminin, avec Rive, Angèle et Clara Luciani. "Que faire pour devenir une fille?", questionne d'ailleurs Atome, avec qui on démarrera vraiment notre festival, sous la pluie devant à la scène Pierre Rapsat avec le grand, maman s'étant abritée avec la petite. Leur french pop solaire n'a pas fini de gagner en assurance, et leur nouvelle formule à cinq marche du tonnerre, encore plus organique et lumineuse qu'auparavant. Face aux cascades et à l'intensité d'Hubert Lenoir ensuite, l'ainé ne tient plus en place et les étoiles dans ses yeux font plaisir à voir, tandis que Feu! Chatterton fera preuve de contre-exemple malgré l'énergie déployée: il est sans doute un peu trop tard pour lui. Le lendemain, après être tombés sous le charme de Rive une Ginette (3) à la main (essayez de résister au refrain "dans tes bras" d'Infini avec un enfant dans les vôtres; ou encore à ce final à quatre mains de Nuit qui fait mouche à chaque fois), on goûtera à toutes les limites de la nouvelle configuration du site avec Angèle. Car même si elle est programmée à 19h30, il ne fait pas l'ombre d'un doute qu'elle est la tête d'affiche du jour, tant l'esplanade face au Radison et à la scène Pierre Rapsat déborde de toutes parts, bourrée à craquer. Heureusement que de l'autre côté du kiosque sont installés écrans et rappels sonores pour profiter du concert sans se faire écraser les pieds par la horde d'adolescentes en total délire. Pour ce qui est de sa prestation, impeccable au demeurant et surtout rehaussée de la présence de danseuses et d'une scéno léchée, on citera Doudou et Coco de mémoire: "Angèle, c'est comme du pain. Tout le monde en mange, tout le monde aime ça. Mais c'est quand même mieux avec un peu de confiture ou une tranche de jambon." Le mot de la fin devait revenir à Clara Luciani, mais on écourtera, comme la veille, ayant sans doute surestimé les capacités du fiston à rester debout après une journée éreintante. Tant pis: ce n'est que partie remise...(1) La Mutualité Chrétienne en distribue toujours gratuitement sur le site, comme sur beaucoup d'autres festivals, mais on a décidé d'acheter le nôtre vu la fréquence à laquelle on l'utilise. Il en existe aussi des versions pour bébés de moins de six mois, qu'on a trouvé pour une bouchée de pain en seconde main.(2) Avis de notre pédiatre: favorable, tant qu'elle porte son casque de protection et qu'on la ménage.(3) De mémoire, les Francofolies sont le premier festival majeur à se passer des grands groupes brassicoles pour se fournir en bière. Un petit événement en soi.