1. IMPLIQUEZ-VOUS DANS DES CHOSES QUE VOUS AIMEZ.
...

Les listes, parfois, ont un petit air complètement plouc. Et parfois, parfois seulement, au corps défendant de leur auteur affiché. Ainsi des "10 règles du succès" de Jay-Z, qui circulent beaucoup sur la Toile mais qui ne font pas honneur à son géniteur -qui ne l'est d'ailleurs pas vraiment et qui méritait mieux que ça! Cette vraie fausse liste complètement molle et qui explique comment l'eau mouille pour faire du bon business fut en effet pondue pour la première fois, selon nos courtes recherches, par des youtubeurs US branchés développement personnel, coaching et esprit d'entreprise positif, comme il s'en vend par paquet de dix sur les réseaux. Sauf que ceux-là ont eu la bonne idée -ou en tout cas l'idée- de faire appel, sans lui demander son avis, au self-made-man et money maker le plus célèbre du siècle et des États-Unis: Jay-Z. Jay-Z, de son vrai nom Shawn Corey Carter, ce ne sont pas seulement 21 Grammy Awards, 100 millions d'albums vendus, l'auteur d'au moins trois classiques de l'Histoire du hip-hop (The Blueprint en 2001), l'ancien président de Def Jam et le mari de Beyoncé; c'est aussi et surtout le premier milliardaire du hip-hop, à la tête d'un empire commercial et financier qui va de la basket au champagne en passant par la musique et la gestion d'image d'artistes et de sportifs (dont son copain Romelu Lukaku). Bref, une caricature de winner, dont les youtubeurs de The Source ont regardé et enregistré des centaines d'interviews, avant d'en garder quelques bouts et de les accoler à leurs règles, tellement vastes et convenues qu'elles fonctionnent avec à peu près toutes les platitudes que Jay-Z a pu sortir dans les médias. Le voilà donc, à 51 ans, recyclé en coach personnel à deux francs, à l'insu de son plein gré. Tout le contraire d'autres célébrités, à une tout autre échelle, qui vendent vraiment leurs bons conseils en ligne, tels Éric-Emmanuel Schmitt ou Bernard Werber, pour ne citer que ceux qui ont récemment squatté le fil de nos réseaux sociaux.