Ils faisaient partie de nos artistes à surveiller pour 2017. Grands vainqueurs du concours Du F. dans le texte en 2016, les cinq Français installés à Bruxelles d'Insecte s'apprêtent à sortir leur deuxième EP, judicieusement intitulé... Deux. Soit quatre titres qui poursuivent sur la lancée de leur premier essai, flirtant allègrement avec la pop française des années 80: Laurent Voulzy et Étienne Daho sont les premiers noms qui viennent à l'esprit, même si on entend également des relents de Phoenix ou de Sébastien Tellier.

Les quatre titres aériens et "romantico-chabadabada", développent aussi un goût prononcé pour les paroles éthérées et équivoques. Ainsi, Le Vase aimé conte "le marivaudage d'un homme et son vase", Lunettes opaques narrent "l'histoire d'un personnage perdant la raison dans des contrées nordiques aux jours durant six mois", ToKyoto parle du "voyage d'un seul homme dans une ville souterraine au pays du soleil levant", tandis qu'Au revoir clôt le disque en répétant son titre en boucle comme un mantra.

À découvrir ci-dessous.

Outre la release party de ce 26/05 à l'Atelier 210, Insecte sera également à la Fête de la Musique le 24/06 au Parc du Cinquantenaire (Bruxelles).

Ils faisaient partie de nos artistes à surveiller pour 2017. Grands vainqueurs du concours Du F. dans le texte en 2016, les cinq Français installés à Bruxelles d'Insecte s'apprêtent à sortir leur deuxième EP, judicieusement intitulé... Deux. Soit quatre titres qui poursuivent sur la lancée de leur premier essai, flirtant allègrement avec la pop française des années 80: Laurent Voulzy et Étienne Daho sont les premiers noms qui viennent à l'esprit, même si on entend également des relents de Phoenix ou de Sébastien Tellier. Les quatre titres aériens et "romantico-chabadabada", développent aussi un goût prononcé pour les paroles éthérées et équivoques. Ainsi, Le Vase aimé conte "le marivaudage d'un homme et son vase", Lunettes opaques narrent "l'histoire d'un personnage perdant la raison dans des contrées nordiques aux jours durant six mois", ToKyoto parle du "voyage d'un seul homme dans une ville souterraine au pays du soleil levant", tandis qu'Au revoir clôt le disque en répétant son titre en boucle comme un mantra.À découvrir ci-dessous.Outre la release party de ce 26/05 à l'Atelier 210, Insecte sera également à la Fête de la Musique le 24/06 au Parc du Cinquantenaire (Bruxelles).