Quand le compositeur de musiques de films François de Roubaix, génie sonore du cinéma français, se noie dans un accident de plongée le 21 novembre 1975 à Tenerife, son fils Benjamin a six mois. Il est sur le bateau avec sa mère ce jour-là. Mais encore aujourd'hui impossible d'appeler papa cet homme qu'il n'a pas connu. Le quadra gère l'héritage paternel avec sa soeur Patricia. Ce 13 septembre, il est au festival international d'Ostende pour la projection du film de vampires érotique Daughters of Darkness, Les Lèvres rouges en VF, réalisé à l'aube des années 70 par le Belge Harry Kümel, et l'inscription pour le coup de ce dernier au walk of fame du littoral. Ce long métrage avec Delphine Seyrig tourné à Bruges, Bruxelles, Meise et dans la ville d'Arno, c'est François de Roubaix qui en a composé la musique. Elle sort enfin aujourd'hui, pour la première fois, en vinyle et en CD.
...