La cérémonie aurait normalement dû se tenir le 11 février mais a donc été reportée d'un an en raison de la crise sanitaire. L'édition 2022, qui aura lieu le 3 février, couronnera les titres de 2020 et 2021.

"On ne peut pas ignorer le fait que 2020 restera dans l'histoire comme une année musicale brisée"

"Il y a beaucoup moins de nouveaux titres et le circuit des concerts et du 'live' est pratiquement inexistant. Le secteur de la musique est vraiment paralysé. Organiser une grande fête de la musique comme la cérémonie MIA chaque année n'est pas appropriée en raison des risques sanitaires connus, et est également difficile à réaliser sur le plan pratique et financier."

Une "Semaine de la musique belge" sera par contre organisée afin de soutenir un secteur durement touché.

La cérémonie aurait normalement dû se tenir le 11 février mais a donc été reportée d'un an en raison de la crise sanitaire. L'édition 2022, qui aura lieu le 3 février, couronnera les titres de 2020 et 2021. "Il y a beaucoup moins de nouveaux titres et le circuit des concerts et du 'live' est pratiquement inexistant. Le secteur de la musique est vraiment paralysé. Organiser une grande fête de la musique comme la cérémonie MIA chaque année n'est pas appropriée en raison des risques sanitaires connus, et est également difficile à réaliser sur le plan pratique et financier." Une "Semaine de la musique belge" sera par contre organisée afin de soutenir un secteur durement touché.