Pour rappel, plus de 200 candidatures avaient été envoyées à la Biennale, qui tous les deux ans récompense une série de projets chansons. Chansons dans son sens le plus large: aucune limite de style n'est effet imposée. Sur les 200 projets, 40 ont été retenus pour des sélections publiques, qui auront donc permis de choisir 12 demi-finalistes. Vendredi soir, après avoir entendu les trois derniers groupes sur la scène de la Maison de la culture à Ath, et enchaîné avec les délibérations de rigueur, le jury a choisi son top 5 final.

Ils se retrouveront tous le 20 septembre prochain, au Cirque royal, à Bruxelles, pour une soirée qui sera à tout le moins éclectique. Il s'agira en effet trancher entre des projets fort différents: du hip hop positif, "simple et funky", des R'tardataires au piano solo de Philippe Tasquin, en passant par le slam sur jazz de Mochelan, la chanson violon-accordéon d'Aurélie Dorzée et le rock sombre de Mélanie Isaac, petit bout de femme pour grands orages sonores.

Comme quoi, la chanson française a plus d'un (dé)tour dans son sac.

Pour rappel, plus de 200 candidatures avaient été envoyées à la Biennale, qui tous les deux ans récompense une série de projets chansons. Chansons dans son sens le plus large: aucune limite de style n'est effet imposée. Sur les 200 projets, 40 ont été retenus pour des sélections publiques, qui auront donc permis de choisir 12 demi-finalistes. Vendredi soir, après avoir entendu les trois derniers groupes sur la scène de la Maison de la culture à Ath, et enchaîné avec les délibérations de rigueur, le jury a choisi son top 5 final. Ils se retrouveront tous le 20 septembre prochain, au Cirque royal, à Bruxelles, pour une soirée qui sera à tout le moins éclectique. Il s'agira en effet trancher entre des projets fort différents: du hip hop positif, "simple et funky", des R'tardataires au piano solo de Philippe Tasquin, en passant par le slam sur jazz de Mochelan, la chanson violon-accordéon d'Aurélie Dorzée et le rock sombre de Mélanie Isaac, petit bout de femme pour grands orages sonores.Comme quoi, la chanson française a plus d'un (dé)tour dans son sac.