"Et vive le vin blanc." Avec Charlatan, Ivan Tirtiaux pose les bases d'un album de chanson folk -et en français- qui devrait sortir début 2014. Sa "chanson de velours déchiré", portée par un jeu de guitare fouillé, flirte allègrement avec le charme décalé d'un Dick Annegarn. À l'heure qu'il est, une moitié du disque a été enregistrée, et le songwriter en appelle aux internautes pour financer la suite, via la plateforme de crowdfunding Kisskissbankbank. Modeste, il espère dépasser légèrement le budget pour "réaliser un vieux rêve et sortir aussi son album en vinyle". C'est tout le mal qu'on lui souhaite.