"Back in the days, when I was a teenager", chantait A Tribe Called Quest. Avec la sortie d'une compilation de disco-rap et la sortie d'un DVD consacré à une émission mythique, Deejay Kwak retourne à ses 13 ans. In My Hard Drive, S5E24.

Parce qu'il lui est de plus en plus difficile de séparer son activité de conseilleur musical (futile activité, lui semble-t-il, par les temps qui courent) de l'observation du monde qui l'entoure et qui lui semble de plus en plus absurde, Deejay Kwak ne peut s'empêcher de parler politique. Tout en continuant à proposer de nouvelles choses. IMHD S5E23.

Qu'il était bon pour Deejay Kwak de s'échapper de Bruxelles pendant quelques jours, vu l'ambiance délétère, pour se replonger dans un New York fortement changé depuis son dernier séjour en 2000: ville mythique, gentrifiée, segmentée et polarisée. In My Hard Drive, S5E21.

Si, à l'image de ce pays qui reverse si peu dans ses infrastructures publiques, Deejay Kwak investissait moins de 3 pourcents de son budget annuel dans sa discothèque, celle-ci serait, comme les tunnels et les musées, d'une pauvreté insigne et dans un état lamentable. In My Hard Drive S5E17.

Semaine plaisir avec deux sets agréables, un rendez-vous de formation avec un petit jeune qui voudrait débuter et un mythe qui s'abime tout seul. Connement. IMHD S5E17.

Rien de tel que des concerts pour continuer à se remettre en forme. Anderson Paak et Naomi Shelton accompagnée de ses Gospel Queens, et une magnifique Nuit Soul au Soul Inn, ont participé à son regain d'énergie. Ainsi qu'une visite rendue à un vendeur privé. In my hard drive, S5E16.

Après, Lemmy, Natalie Cole, Otis Clay, Bowie, Clarence Reid, plus connu sous le nom de Blowfly. Sale pour ses héros, pas Galabru, Delpech et Glenn Frey avec lesquels il ne se ressent d'aucune affinité. IMHD S5E13.

En mode "repos du guerrier", Deejay Kwak se réjouit de la programmation musicale à la télé flamande et déplore celle de la RTBF, et livre ses pronostics pour l'année à venir. In my hard drive, S5E12.

On entend tellement parler de "légende" ces derniers temps, que le terme paraît galvaudé par ceux qui l'emploient. J'entendais récemment une animatrice de La Première parler du "légendaire" Benabar. Et dans le monde de la musique électronique, on est catalogué "légendaire" après deux maxis digitaux et trois DJ sets dans des clubs berlinois. Le "légendaire" machin, la "légendaire" truc. Ca me fait doucement marrer.

Après deux week-ends presque rafraichissants hors des frontières, une bien belle Strictly Niceness et au milieu d'une bonne grippe, Deejay Kwak ressent à nouveau, un peu, l'envie de parler de musique. Et d'en partager. IMHD S5E09.

Rien de bien savant ici, que de la musique qu'il sent, respire, souhaite partager. Deejay Kwak rend un hommage appuyé à Allen Toussaint, une figure majeure de la musique américaine, disparue ce lundi (RIP) et parle de l'excellent Black Music EP de Oliver Saint Louis. In My Hard Drive S5E07.

Ma petite responsabilité, dans le cadre de cette chronique, est de partager mes découvertes, mes coups de coeur, sans pour autant dénigrer d'autres genres musicaux, médias ou journalistes. J'imagine que vous vous étonneriez si je vous parlais du dernier Skrillex ou du prochain Lil Wayne. Un débat éthique intéressant. IMHD S5E06.