En attendant de juger sur pièce, le line-up de cette première édition de Hangar ne manque pas d'arguments: Agoria, Kiasmos, Adana Twins, etc. Pour en savoir un peu plus, on a posé quelques questions au débotté à Cameron Heal, l'un des trois organisateurs, déjà en plein montage...
...

En attendant de juger sur pièce, le line-up de cette première édition de Hangar ne manque pas d'arguments: Agoria, Kiasmos, Adana Twins, etc. Pour en savoir un peu plus, on a posé quelques questions au débotté à Cameron Heal, l'un des trois organisateurs, déjà en plein montage...C'est quoi l'ambition derrière le lancement de ces nouvelles soirées?On est trois associés. Marvin et moi, ça fait 3-4 ans qu'on organise des soirées sur Bruxelles. Au Bloody Louis, au Quai 01... Aujourd'hui, on veut passer au niveau supérieur avec quelque chose de beaucoup plus grand. On trouvait qu'il manquait quelque chose à Bruxelles au rayon électronique et la techno. La techno devient de plus en plus mainstream, accessible, à la mode, mais le public cherche un certain confort quand il sort. Ce qu'on offre, c'est une soirée techno accessible, mélodieuse, avec un food market... On commence assez tôt, 18h: jusqu'à 6h du matin, ça fait 12h de musique, comme en festival. Le choix du Key West comme lieu est important?On a découvert la salle l'année passée grâce à Culinaria et on en est tombés amoureux. C'est très grand: 11.000 m², 7 salles, dont une salle principale de 4000 m²: on peut vraiment y faire ce qu'on veut. Il n'y a pas eu beaucoup de soirées techno/électro ici, à part une Deep in House en juillet, qui était la première de ce style. Mais contrairement à eux, qui ont fait une soirée qui débute à 23h, on part vraiment sur un festival avec plusieurs scènes, 2500 personnes minimum...Proposer une expérience globale semble vous tenir à coeur, si l'on en croit votre communication. À quel point est-ce important aujourd'hui?On veut offrir toute une expérience pour le consommateur avec le food market, une terrasse, une deuxième room avec la Mate Family... C'est un très chouette concept, ils offrent une musique downtempo assez chill, avec des poufs, des tapis, des parasols. Ce sera à côté du food market, les gens peuvent même y manger. C'est vraiment dans une ambiance de festival.Il y a un artiste que vous êtes particulièrement fiers d'avoir pour cette première édition?C'est vraiment de la totalité du line-up dont on est fiers. On ne voit pas souvent en Belgique, et jamais à Bruxelles, trois gros artistes comme Agoria, Kiasmos et Adana Twins ensemble sur une même affiche. On a déjà réfléchi aux prochaines éditions et on continuera sur la même lancée: pas un seul grand artiste, mais plutôt 3 ou 4 noms internationaux.