Quelque 700 animations et concerts gratuits dans 50 communes et villes de la "Fédération Wallonie-Bruxelles". Autant dire que même les plus ronchons ne pourront y échapper. La bonne nouvelle, c'est que, comme à chaque fois, il y en aura pour tous les goûts: rockeurs, poppeux, classiques, jazzeux... Même les plus petits seront servis. Exemple parmi d'autres à la Maison de la musique, à Bruxelles, le 23, avec des concerts d'Isapo, Gyrophare, et Françoiz Breut, suivis d'une "boum".

Difficile évidemment de tout détailler. On pointera quand même volontiers le "retour à Liège" de Baloji et son orchestre de la Katuba (le 23, au Parc d'Avroy). A Bruxelles, le quartier royal et le parc du Cinquantenaire concentreront les principales activités, comme le grand concert du samedi soir. Cette année, au Cinquantenaire (au lieu de la place des Palais, faute aux travaux), sont attendus notamment dès 16h30 la Grande Sophie, BRNS, Montevideo, les fous furieux de la Chiva Gantiva ou encore le Français Agoria et sa techno cultivée. Eclectique donc, mais assurément de qualité. Le lendemain, au kiosque du Parc Royal, il ne fauda pas louper le rap existentialiste de Veence Hanao, la promesse Castus ou encore The Peas Project, big band funky récemment récompensé aux Octaves de la musique. Le Brussels Film Festival sera également de la fête: le 21 juin, à Flagey, Roscoe ou la chanteuse de jazz Mélanie de Biasio se prêteront entre autres à l'exercice du ciné-concert. Enfin, la plateforme Self Service est relancée. L'idée? Organiser une plateforme de rencontres entre musiciens en quête de concerts et "particuliers voulant organiser leur propre fête de la musique" chez eux.

WWW.FETEDELAMUSIQUE.BE

Quelque 700 animations et concerts gratuits dans 50 communes et villes de la "Fédération Wallonie-Bruxelles". Autant dire que même les plus ronchons ne pourront y échapper. La bonne nouvelle, c'est que, comme à chaque fois, il y en aura pour tous les goûts: rockeurs, poppeux, classiques, jazzeux... Même les plus petits seront servis. Exemple parmi d'autres à la Maison de la musique, à Bruxelles, le 23, avec des concerts d'Isapo, Gyrophare, et Françoiz Breut, suivis d'une "boum". Difficile évidemment de tout détailler. On pointera quand même volontiers le "retour à Liège" de Baloji et son orchestre de la Katuba (le 23, au Parc d'Avroy). A Bruxelles, le quartier royal et le parc du Cinquantenaire concentreront les principales activités, comme le grand concert du samedi soir. Cette année, au Cinquantenaire (au lieu de la place des Palais, faute aux travaux), sont attendus notamment dès 16h30 la Grande Sophie, BRNS, Montevideo, les fous furieux de la Chiva Gantiva ou encore le Français Agoria et sa techno cultivée. Eclectique donc, mais assurément de qualité. Le lendemain, au kiosque du Parc Royal, il ne fauda pas louper le rap existentialiste de Veence Hanao, la promesse Castus ou encore The Peas Project, big band funky récemment récompensé aux Octaves de la musique. Le Brussels Film Festival sera également de la fête: le 21 juin, à Flagey, Roscoe ou la chanteuse de jazz Mélanie de Biasio se prêteront entre autres à l'exercice du ciné-concert. Enfin, la plateforme Self Service est relancée. L'idée? Organiser une plateforme de rencontres entre musiciens en quête de concerts et "particuliers voulant organiser leur propre fête de la musique" chez eux. WWW.FETEDELAMUSIQUE.BE