"En cette période de repli sur soi et de montée des nationalismes, Esperanzah! veut délivrer encore plus un message d'espoir. Nous voulons transcender tout ça, ouvrir les esprits, montrer qu'un autre monde est possible", a remarqué Jean-Yves Laffineur, soulignant qu'Esperanzah! se voulait "indépendant, alternatif et conscient".

Au programme musical: Les Ambassadeurs, formé par les Maliens Salif Keita, Cheick Tidiane Seck et Amadou Bagayoko, le rappeur Kery James, le reggaeman Alborosie, les skas-punks King Prawn et les Belges de The Broken Circle Bluegrass Band.

La scène "Découvertes" se veut un tremplin pour les groupes belges émergents, comme la diva Madrugada, le Belgo-Congolais Badi ou le hip-hop de The S.K.I.P.

En collaboration avec le CNCD-11.11.11., qui y traitera également le thème du droit à l'alimentation, Esperanzah! lance la campagne "Les alternatives ne connaissent pas la crise", encourageant les citoyens à revoir leurs modes de production et de consommation.

Le festival accueillera 25 compagnies et 140 artistes de rue, avec le Cabaret Esperanzah! le dimanche. Le cinéma proposera films et documentaires engagés.

Enfin, le Jyva'Zik, festival vintage organisé depuis 2007 à Court-Saint-Etienne, intègre l'ASBL d'Esperanzah! .

"En cette période de repli sur soi et de montée des nationalismes, Esperanzah! veut délivrer encore plus un message d'espoir. Nous voulons transcender tout ça, ouvrir les esprits, montrer qu'un autre monde est possible", a remarqué Jean-Yves Laffineur, soulignant qu'Esperanzah! se voulait "indépendant, alternatif et conscient". Au programme musical: Les Ambassadeurs, formé par les Maliens Salif Keita, Cheick Tidiane Seck et Amadou Bagayoko, le rappeur Kery James, le reggaeman Alborosie, les skas-punks King Prawn et les Belges de The Broken Circle Bluegrass Band. La scène "Découvertes" se veut un tremplin pour les groupes belges émergents, comme la diva Madrugada, le Belgo-Congolais Badi ou le hip-hop de The S.K.I.P. En collaboration avec le CNCD-11.11.11., qui y traitera également le thème du droit à l'alimentation, Esperanzah! lance la campagne "Les alternatives ne connaissent pas la crise", encourageant les citoyens à revoir leurs modes de production et de consommation. Le festival accueillera 25 compagnies et 140 artistes de rue, avec le Cabaret Esperanzah! le dimanche. Le cinéma proposera films et documentaires engagés. Enfin, le Jyva'Zik, festival vintage organisé depuis 2007 à Court-Saint-Etienne, intègre l'ASBL d'Esperanzah! .