Candidate de la saison 5 du programme musical de la RTBF "The Voice", Blanche, 17 ans, défendra la Belgique mardi à Kiev face notamment à l'Australie, la Suède ou encore la Grèce. La deuxième demi-finale aura lieu le 11 mai.

Les dix meilleurs de chaque demi-finale rejoindront en finale l'Ukraine (pays hôte) et la France, l'Allemagne, l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, automatiquement qualifiés. "City Lights", issu d'une collaboration avec Pierre Dumoulin, leader du groupe Roscoe, traite d'une histoire d'amour.

Avec ce titre choisi à l'unanimité pour représenter le pays, la RTBF espère que Blanche marchera sur les traces de Loïc Nottet qui avait hissé la Belgique en 4e position avec "Rhythm Inside" en 2015. Du côté des pronostics, l'Italie est donnée grande favorite par les bookmakers. Blanche se place, elle, en 10e position à quelques jours du concours alors qu'elle avait fait son entrée en 2e position à la sortie de son titre début mars.

La meilleure prestation de la Belgique remonte à 1986 avec la victoire de Sandra Kim et sa chanson "J'aime la vie". La chanteuse, âgée de seulement 13 ans lors de sa victoire, reste la plus jeune gagnante de l'histoire de l'Eurovision. Le plat pays concourt depuis la première édition, en 1956 mais n'en est qu'à sa 59e participation. La Belgique a en effet été écartée en 1994, 1997 et 2001 en raison de ses mauvais classements précédents.

Cette année, la Russie s'est retirée de la compétition à la suite d'un conflit avec l'Ukraine. La tension entre les deux pays était déjà palpable en 2016 lors de la victoire de l'Ukrainienne Jamala, avec son titre "1944" évoquant la déportation des Tatars de Crimée par Staline. Les liens ont finalement été rompus lorsque l'Ukraine a interdit à la candidate russe Julia Samoylova l'entrée sur son territoire en raison d'un concert qu'elle avait donné en 2015 en Crimée, après l'annexion de cette péninsule ukrainienne par la Russie.

L'UER a proposé à la chaîne de télévision russe Channel One de changer de candidate ou de diffuser la prestation de la candidate russe en duplex. Les deux propositions ont été rejetées. Channel One a dès lors décidé de ne pas diffuser le concours, ce qui l'empêche de facto d'y participer.

Le président du comité directeur de l'Eurovision, Frank Dieter Freiling "condamne fermement la décision des autorités ukrainiennes d'imposer une interdiction de voyage à Julia Samoylova car nous croyons que cela atteint profondément à l'intégrité et à la nature apolitique du (concours) et à sa mission de ramener toutes les nations ensemble dans une compétition amicale", peut-on lire sur le site officiel de l'Eurovision.

La compétition musicale est le divertissement le plus regardé au monde, avec environ 200 millions de téléspectateurs. Le concours est aussi inscrit depuis 2015 dans le livre Guinness des records pour sa longévité. L'Eurovision est ouvert à tous les membres actifs de l'UER.

Chaque diffuseur choisit son représentant et le titre, qui doit être interprété en direct, ne peut pas durer plus de trois minutes et doit être sorti après le 1er septembre 2016. Avec 7 trophées, l'Irlande détient le record du nombre de victoires. Suivent la Suède (6 victoires) et le Luxembourg, la France et le Royaume-Uni (5 victoires chacun). La Norvège se distingue elle par le nombre de fois où elle a terminé dernière (11 fois), ce qui ne l'a tout de même pas empêchée de gagner le concours trois fois.

Pour voter, chaque pays participant compose un jury de cinq professionnels de l'industrie musicale. Celui-ci attribue des notes allant de 1 à 8 ainsi qu'un 10 et un 12. Les téléspectateurs de chaque pays peuvent, eux, voter par téléphone, SMS ou via l'application mobile, avec le même système de notation. Auparavant, les résultats étaient donnés sans faire de distinction entre les deux groupes. Mais bien souvent, le vainqueur était connu avant la diffusion de l'ensemble des résultats.

Depuis 2016, le concours tente de ménager du suspense, en donnant d'abord le vote des jurys, pays par pays. Les votes des téléspectateurs sont ensuite ajoutés pour donner le grand gagnant.

Belga