En images: À 5380 m d'altitude, la "plus haute fête de la Terre" sur l'Everest

En images: À 5380 m d'altitude, la "plus haute fête de la Terre" sur l'Everest
British DJ Paul Oakenfold plays a set to mountaineers and trekkers at Everest base camp on April 11, 2017. Top British DJ Paul Oakenfold braved thinning air and freezing temperatures to host the "highest party on earth" at Everest base camp on April 11, playing to around 100 climbers -- all in full mountain gear. The 53-year-old artist, who trekked for 10 days to reach base camp, mixed his beats on a makeshift stone stage set against the spectacular backdrop of the world's highest mountains. XGTY / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ANTON NELSON / SOUNDTREK" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS / AFP PHOTO / Paul Oakenfold's SoundTrek / Anton NELSON / XGTY / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / ANTON NELSON / SOUNDTREK" - NO MARKETING NO ADVERTISING CAMPAIGNS - DISTRIBUTED AS A SERVICE TO CLIENTS © AFP/Anton Nelson/Soundtrek

Le DJ britannique Paul Oakenfold a donné dans la matinée un concert à 5.380 mètres d'altitude, au pied du toit du monde, un événement destiné à sensibiliser au réchauffement climatique et à lever des fonds pour des ONG. Sous une tente décorée des traditionnels drapeaux de prières colorés du Tibet, le musicien a officié devant un groupe de montagnards en doudounes et bonnets, un public bien différent des fêtards d'Ibiza ou de Goa.

"C'est vraiment incroyable. Je me sens si chanceux d'avoir pu me produire ici", a déclaré au téléphone à l'AFP l'artiste de 53 ans. Son public a quant à lui semblé ravi: "c'était assez cool. Cela fait plusieurs années que je viens (au camp de base) mais je n'avais encore jamais rien vu de tel", a raconté l'Américain Ben Jones, employé d'une compagnie d'alpinisme.

Ranzen Jha, un DJ népalais qui s'est produit à la suite de Paul Oakenfold, a exprimé sa satisfaction face au nombre des spectateurs. "Le message s'est répandu et beaucoup de personnes sont venues", a-t-il dit à l'AFP. Il aura fallu aux artistes dix jours de trek, le matériel sonore transporté à dos de sherpas et de yaks, pour atteindre le camp de base.

Avant de s'attaquer au sommet, les candidats à l'Everest font des allers-retours entre les différents camps pendant plusieurs semaines afin d'habituer leur organisme aux conditions extrêmes de la très haute altitude.

>> Vidéo du DJ set.

Paul Oakenfold en DJ set sur l'Everest © AFP/Anton Nelson/Soundtrek

Paul Oakenfold en DJ set sur l'Everest © AFP/Anton Nelson/Soundtrek

Paul Oakenfold en DJ set sur l'Everest © AFP/Anton Nelson/Soundtrek

Paul Oakenfold en DJ set sur l'Everest © AFP/Anton Nelson/Soundtrek