"Je sais que chaque histoire a plusieurs facettes", a déclaré la chanteuse américaine, qualifiant de "courageuse" la performance des jeunes femmes le 21 février dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou, pour laquelle elles risquent trois ans de camp.

"Les trois filles -Macha, Katia, Nadia- ont payé le prix, et je prie pour leur liberté", a lancé Madonna devant le public. "Elles méritent d'être libres. Je prie pour leur liberté", a-t-elle ajouté en s'adressant aux trois jeunes femmes, Nadejda Tolokonnikova, 22 ans, Ekaterina Samoutsevitch, 29 ans, et Maria Alekhina, 24 ans.

Madonna a déclaré avoir la chance de vivre dans un pays bénéficiant de la liberté d'expression. "J'ai le droit d'exprimer mon point de vue", a-t-elle dit, ajoutant prier pour que d'autres obtiennent le même droit.

Plus tôt dans la journée, le parquet de Moscou a requis trois ans de camp contre les trois prévenues accusées d'avoir chanté dans la cathédrale, encagoulées, avec guitares et sonorisation, une "prière punk" contre Vladimir Poutine, incluant des passages dénonçant le soutien de l'Eglise à l'Etat.

Avec Belga