3xMcIntosh

Jusqu'au 28/10 au Kaaitheater, Bruxelles. www.kaaitheater.be

Elle s'intéresse à la distance d'avec le public qu'elle "tente de vaincre" et utilise différents matériaux (sciences, variété glam' et philo) non sans humour. Kate McIntosh (1974, Nouvelle-Zélande), artiste en résidence au Kaaitheater, est à l'affiche du théâtre bruxellois avec trois opus. Worktable, une installation interactive autour de la création/destruction d'objets domestiques (lunettes, théière, etc.), In Many Hands, où le spectateur est invité à toucher, sentir et écouter lors d'une performance "d'études sensorielles" en trois parties et enfin Dark Matter, où l'artiste joue une présentatrice glamour véhiculant des propos branlants, pseudo scientifico-philosophiques et des expériences in situ assez foireuses... (N.A.)

Filem'on

Du 24/10 au 03/11, à Bruxelles. www.filemon.be

C'est devenu une bonne habitude: pour la douzième fois, le festival international de cinéma jeune public Filem'on prend ses quartiers à Bruxelles, proposant, pendant une dizaine de jours, quelque 130 films de tous formats et de diverses latitudes. Il en vient de plus de 30 pays, projetés dans différents cinémas, institutions et centres culturels de la capitale. S'ouvrant sur un ciné-concert autour d'une sélection de courts métrages des pays baltes, le programme est résolument éclectique, où Rosie et Moussa, de la cinéaste belge Dorothée Van Den Berghe, côtoie End of Summer, du réalisateur chinois Quan Zhou, le documentaire poétique Ceres, de la cinéaste hollandaise Janet Van den Brand, une volée de films d'animation, du Rat scélérat de Jeroen Jaspaert à Gordon and Paddy de Linda Hambäck. Même diversité côté courts, avec des séances consacrées aux "animaux animés", aux "amours et amitiés", aux "rébellions et rêveries", et l'on en passe, comme les Alice Comedies de Walt Disney, ou les expérimentaux fragments d'un roman inachevé. Enfin, les mots constituant le fil rouge de cette édition, diverses adaptations sont également proposées, des Voyages de Guliver de Dave Fleischer à James and the Giant Peach d'Henry Selick; du Roman de Renard de Ladislas et Irène Starwitch à Lord of the Flies de Peter Brook. Certaines d'entre elles, comme Zazie dans le métro, de Louis Malle d'après Raymond Queneau, ou Les Trois Brigands, d'Hayo Fretitag d'après Tomi Ungerer, font en outre l'objet de l'un des nombreux ateliers organisés en marge des projections - ainsi, encore, des "Confiscopes", jeux d'optique à partir de... pots de confiture. (J.F.Pl.)

Crevette au C12

www.crevetterecords.be

Lancé il y a deux ans, dans les Marolles, à Bruxelles, le magasin de disques Crevette est aussi rapidement devenu un véritable label électronique. Il fêtera son anniversaire, pendant un long week-end, avec, non pas une, ni deux, mais bien trois soirées successives: au VK le 25, aux Ateliers Claus le 26, et au C12 le 27!

Jazzy Jeff

Le 27/10 à Ampere, Anvers. www.ampere-antwerp.com

Légende hip-hop, Jazzy Jeff est évidemment bien plus que le DJ de Will Smith (The Fresh Prince). Véritable pionnier, il a ouvert la voie pour les J Dilla et autres Pete Rock. Toujours actif, il viendra balancer ses vibes old school au club Ampere, à Anvers.

Kadhja Bonet

Le 28/10 à De Centrale, Gand. www.democrazy.be

Élevée dans la musique classique, l'Américaine Kadhja Bonet a dévié vers la soul et la pop de chambre, sortant deux premiers albums d'une classe impressionnante. Elle viendra présenter son dernier Childqueen à Gand. Frissons garantis.

Myth Syzer

Le 30/10 au Botanique, Bruxelles, et le 1/11 au Reflektor, Liège.

Pour son premier album perso, le Français Myth Syzer a délaissé les prods hip-hop qu'il dégaine habituellement (le Periscope de Damso, c'est lui). À la place, Bisous est un exercice de pop décomplexée, rap variétoche assumé qui ose les sentiments. Il viendra le présenter sur scène, accompagné notamment de Bonnie Banane et Ichon. Trop chou.

Bloom Hill Launch Party

Le 27/10 au VK, Molenbeek. www.vkconcerts.be

Ce samedi, la jeune agence Bloom Hill, qui déroule le tapis rouge aux DJs et beatmakers, invite à sa soirée de lancement au VK. Une occasion de découvrir les artistes et producteurs locaux dont l'agence promeut l'émergence depuis presque un an. ShunGu, Gan Gah, Mambele, Unos, Kreshik, Peter Clinton et Hoang Solo seront de la partie avec, cerise sur le gâteau, Glenn Astro, groupe de musique électronique allemand et le duo de jazztronic français Kodäma... Une variété de genres musicaux qui permet au collectif d'organiser une soirée des plus folles! (E.P.)

Dimanche Orange

Le 28/10 à l'Atelier 210, Etterbeek. www.atelier210.be

Le 28 octobre, pour sa 16e édition, le Dimanche Orange organise une journée aux couleurs de la Belgique. Au programme; deux concerts, deux documentaires dont Ni juge ni soumise, qui retrace le quotidien atypique de la juge d'instruction Anne Gruwez, une exposition de Mathieu Minet dit La Mine qu'on retrouvera ensuite pour un Fight à la gomme, battle de dessin l'opposant à VAL Petits dessin. Les gourmands profiteront de délicieux plats sucrés et salés, les curieux pourront participer à un atelier DIY et les petits et grands auront tout le loisir de se plonger dans les livres et les jeux de société ayant pour thème notre plat pays. Un programme remplit de curiosité qui satisfera les esprits teintés de noir-jaune-rouge. (E.P.)

Spam

Jusqu'au 27/10 au Théâtre Les Tanneurs, Bruxelles. www.lestanneurs.be

Mario Monti, enseignant napolitain sans histoire, se réveille complétement amnésique dans une chambre d'hôtel à Malte. Pour tenter de retracer les dernières heures écoulées et dont il n'a aucun souvenir, un seul indice: un spam provenant de Malaisie sur sa boîte mail. Celui-ci le mènera tout droit vers une aventure des plus folles à la rencontre de mafieux chinois, de millions volés, de poupées parlantes italiennes, de pratiques scabreuses pour agrandir le pénis... Spam met en scène un homme perdu entre réalité et virtuel, entre drames et absurde, entre horreurs et hilarité, personnage incarné par l'artiste Hervé Guerrisi donnant la réplique à Ludovic Van Pachterbeke. (E.P.)

>> Notre critique du spectacle et notre portrait de Rafael Spregelburd.

Les Beautés soniques

Jusqu'au 28/10, à Namur. www.beautessoniques.be

Sans jamais la ramener, les Beautés soniques sont bel et bien devenues l'un des festivals les plus attachants de l'automne. Elles ont démarré mercredi et se poursuivent jusque dimanche. À nouveau, pas de grands noms ronflants, ni de concept fanfaron: le festival namurois entend bien faire ce qu'il fait de mieux, à savoir proposer un citytrip musical à la fois curieux et convivial. Avec l'envie aussi de miser sur les qualités de la capitale wallonne pour mieux faire taire sa réputation de belle endormie... à cet égard, les Beautés soniques ne sont pas qu'un festival, elles sont aussi un mouvement, un élan, celui de collectifs namurois bien décidés à faire bouger leur ville.

>> Notre article