"On a appris l'histoire il y a dix jours dans la presse", avoue le programmateur de Dour Alex Stevens, mercredi soir, alors que l'annulation lui a été confirmée. A$AP Rocky, l'une ses têtes d'affiche, est derrière les barreaux en Suède. Incarcéré après une bagarre, des coups et des blessures dans les rues de Stockholm. Il n'a pas l'air près d'en sortir d'ailleurs puisqu'il vient d'annoncer la suppression de toutes ses dates européennes. "Dès qu'on a su pour l'affaire, on a envoyé des messages à son équipe. Elle nous a répondu qu'il devait passer devant le juge vendredi dernier et qu'elle nous tiendrait au courant. Les nouvelles sont mauvaises. Elle nous explique interjeter appel. Ca ne marche pas. Elle s'oriente vers la cour suprême. On attend. Il ne sort toujours pas. Pendant ce temps, on garde les plans B sous le coude. On en a trois ou quatre. On est prêts à dégainer. Les artistes sont dispos. On a appelé les agents. On sait qu'on peut les confirmer très très vite. Organiser un événement, c'est prévoir les solutions avant les problèmes. C'est la vingtième édition de Dour sur laquelle je travaille. On programme 200 à 250 groupes par an. J'en ai vu passer des situations du genre et j'ai tendance maintenant quand j'établis mon line-up à les anticiper. A$AP Rocky, on le savait, a une réputation. Ca pouvait être compliqué. Pour anticiper les problèmes, on avait donc monté une affiche assez forte le dimanche sur la grande scène. On a programmé quatre têtes d'affiche: Roméo Elvis, Action Bronson, A$AP Rocky et Mr. Oizo. On a mis le paquet en se disant que s'il y avait une couille, on était parés. Et que si tout le monde était là, ce serait énorme."

Alex a une petite anecdote pour résumer le boulot d'organisateur de festival. L'incertitude. Le qui-vive permanent. "Je suis parti en avion avec Damien, le directeur général du festival. C'est une déformation professionnelle. J'ai remarqué qu'il mettait la moitié de sa valise dans une autre au cas où le bagage n'arrive pas. Il a son ticket d'avion imprimé dans une poche, un autre exemplaire dans sa valise et un troisième confié à sa femme. Il est vraiment bouffé par le boulot. Et notre boulot, c'est ça. C'est toujours prévoir. Si sa valise n'arrive pas, il a quand même des fringues. Et s'il perd sa veste, il a quand même des doubles de ses tickets. C'est comme ça qu'on doit penser."

ScHoolboy Q, ici à Coachella le 13 avril dernier. © Getty Images

Ce mercredi après-midi, A$AP Rocky n'ayant plus de recours a donc confirmé qu'il était bloqué et que sa tournée de juillet était annulée. Dour a activé son plan B et confirmé ScHoolboy Q. "On travaillait dessus depuis samedi. On lui a fait une offre sous condition. Une offre qui n'était valable que si A$AP Rocky annulait. C'est une clause suspensive. Comme quand tu achètes une maison. Achat conditionné à l'obtention de ton prêt. C'était en plus la même agence de booking. Ils pouvaient communiquer entre eux. La balle était dans leur camp. Quand à 16h, on a eu la confirmation qu'A$AP ne sortirait pas à temps, on a supprimé la clause. Et on a demandé confirmation de l'artiste dans les trois heures."

Des annulations, Alex Stevens en avait déjà connu quelques-unes. Dont une fameuse il y a deux ans avec le forfait de Solange. "C'était le jour de l'ouverture du site. Le mercredi matin. Elle jouait le jeudi. C'était horrible. Elle était malade. On ne savait rien y faire. C'est ta tête d'affiche... Pareil, on avait cherché des remplaçants dispos. Tu fais des offres qui expirent au bout d'une heure. Si le gars répond pas, tu dois te lancer sur un autre cheval. On avait émis six ou sept offres en une journée. On ne voulait pas plomber le moral de l'équipe. Tout le monde est dans le stress de dernière minute. On avait tout gardé pour nous avec Mathieu (Fonsny, son collègue programmateur, ndlr). On a annoncé que Gucci Mane suppléait Solange au même moment que l'annulation. Ca a filé de la confiance. Même dans les pires situations, il y a toujours des solutions."

Les Ardentes en savent quelque chose. Puisqu'elles ont eu droit lors de leur dernière édition à l'annulation tardive d'une de leurs têtes d'affiche (Lil Uzi Vert) et puis de son remplaçant (Migos)... "Dimanche matin, elles m'ont appelé en me demandant de lâcher l'exclu de Vald qui joue chez nous vendredi. De lui permettre de se produire à Liège, termine Alex Stevens. Dans ces moments-là, tu te revois dans des cas comme Solange. Les ventes chez nous se passent super bien. Peut-être qu'un jour, j'aurai besoin aussi d'un coup de main. A un moment, il faut mettre ses histoires et ses égos de côté."