Une scène, des lumières, un artiste et des instruments: une image presque révolue dans nos esprits chagrins. Pourtant ce début mai, Mads Langer, un chanteur danois, a donné un concert devant près de 2000 personnes... toutes installées dans leur voiture. Cette expérience rappelle les célèbres cinémas en plein air ayant connu un pic de popularité dans les années 50-60, particulièrement aux États-Unis.

Mais ces drive-in concerts, où les klaxons remplacent les applaudissements, se multiplient dans les pays touchés par des mesures de distanciation physique. En Lituanie, le Drive In Live a mis à l'affiche plusieurs artistes lituaniens, dans le but de casser la monotonie du confinement et de soutenir les artistes locaux. Le concert est ici diffusé par les haut-parleurs de la voiture via une fréquence radio. Côté allemand, ce sont des Drive-In Rave qui sont organisées. Dans la ville de Düsseldorf, le festival World Club Dome a trouvé là une alternative à son annulation. Le Summerset Festival au Canada change sa formule et organisera son édition 2020 en mode drive-in du 28 au 30 août.

En Belgique, l'organisation Beat Park a déjà déposé des demandes officielles dans des grandes villes pour mettre en place des événements similaires. Pendant que des DJ feront leur set sur une grande scène, la musique sera retransmise via l'autoradio de la voiture grâce à une fréquence FM locale. Dans un communiqué, l'organisation promet une ambiance typique de festival, avec des shows lumière et laser. Pour l'instant, il n'y a aucune certitude que l'événement aura bien lieu, tout dépendra des futures décisions du Conseil National de Sécurité. Ils espèrent néanmoins organiser les premiers concerts avec Beat Park à partir de juin.

Le retour des drive-in cinémas fait grincer des dents en France

En France, Boulevard des Airs donnera le premier drive-in concert ce 5 juin. Mais c'est surtout le retour des cinémas en plein air qui fait parler. Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) fustige un festival itinérant diffusant des films en extérieur à un parterre de voitures. Pour la fédération, ce type d'événement détourne les médias et le public du seul combat à mener, celui de la réouverture des salles. Matthieu Robinet, ancien directeur général de Bacs Films et organisateur du Drive-In Festival, se défend en affirmant qu'il n'y a pas de "potentiel commercial" et que le festival s'arrêtera dès la réouverture des cinémas.

En attendant, l'impact environnemental pose également question. Pour les drive-in concerts, des centaines de voitures laissent leur moteur allumé pour pouvoir diffuser la musique via l'autoradio. Laisser son moteur tourner à l'arrêt constitue d'ailleurs une infraction en Belgique.

Arno Goies

Une scène, des lumières, un artiste et des instruments: une image presque révolue dans nos esprits chagrins. Pourtant ce début mai, Mads Langer, un chanteur danois, a donné un concert devant près de 2000 personnes... toutes installées dans leur voiture. Cette expérience rappelle les célèbres cinémas en plein air ayant connu un pic de popularité dans les années 50-60, particulièrement aux États-Unis.Mais ces drive-in concerts, où les klaxons remplacent les applaudissements, se multiplient dans les pays touchés par des mesures de distanciation physique. En Lituanie, le Drive In Live a mis à l'affiche plusieurs artistes lituaniens, dans le but de casser la monotonie du confinement et de soutenir les artistes locaux. Le concert est ici diffusé par les haut-parleurs de la voiture via une fréquence radio. Côté allemand, ce sont des Drive-In Rave qui sont organisées. Dans la ville de Düsseldorf, le festival World Club Dome a trouvé là une alternative à son annulation. Le Summerset Festival au Canada change sa formule et organisera son édition 2020 en mode drive-in du 28 au 30 août. En Belgique, l'organisation Beat Park a déjà déposé des demandes officielles dans des grandes villes pour mettre en place des événements similaires. Pendant que des DJ feront leur set sur une grande scène, la musique sera retransmise via l'autoradio de la voiture grâce à une fréquence FM locale. Dans un communiqué, l'organisation promet une ambiance typique de festival, avec des shows lumière et laser. Pour l'instant, il n'y a aucune certitude que l'événement aura bien lieu, tout dépendra des futures décisions du Conseil National de Sécurité. Ils espèrent néanmoins organiser les premiers concerts avec Beat Park à partir de juin.En France, Boulevard des Airs donnera le premier drive-in concert ce 5 juin. Mais c'est surtout le retour des cinémas en plein air qui fait parler. Dans un communiqué, la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) fustige un festival itinérant diffusant des films en extérieur à un parterre de voitures. Pour la fédération, ce type d'événement détourne les médias et le public du seul combat à mener, celui de la réouverture des salles. Matthieu Robinet, ancien directeur général de Bacs Films et organisateur du Drive-In Festival, se défend en affirmant qu'il n'y a pas de "potentiel commercial" et que le festival s'arrêtera dès la réouverture des cinémas.En attendant, l'impact environnemental pose également question. Pour les drive-in concerts, des centaines de voitures laissent leur moteur allumé pour pouvoir diffuser la musique via l'autoradio. Laisser son moteur tourner à l'arrêt constitue d'ailleurs une infraction en Belgique. Arno Goies