Cloé procède à un collage de voix parlant de l'exil, de la ville, de l'enfance, de la coexistence des cultures, sur un backing de cordes gonflées et de sillons électroniques. Le procédé n'est pas inintéressant -il est même touchant- mais il trouve ses limites dans les voix elles-mêmes, migrantes ou flanquées de ce bon vieux accent belge (...). Cloé a la bonne idée de laisser son propre organe reprendre le dessus en fin de disque.

  • CLOÉ, D'UNE NUIT À UNE AUTRE, DISTRIBUÉ PAR COD&S.