Pas que cela changera quoi que ce soit en Belgique où le trio écossais n'a pas prévu de concert lors de sa virée continentale de décembre (il est le 14 à Luxembourg). Pourtant, les onze titres possèdent toujours deux-trois éléments en leur faveur: la puissante voix de chat écrabouillé de Jon Fratelli, un grasseyement rock'n'roll fifties, un garage sound de la décennie suivante teinté de glam, et puis une paire de chansons qui règlent d'emblée l'addition (Halloween Blues, Jeannie Nitro, We Need Medicine). En ces temps de petite jouissance, ce n'est pas négligeable. Juste un peu court.

  • THE FRATELLIS, WE NEED MEDICINE!, DISTRIBUÉ PAR SONY.