Les September Girls, c'est My Bloody Valentine qui rencontre les Bangles (September Girls, ça vient de leur reprise de Big Star). Les Ronettes qui fricotent avec Jesus and Mary Chain. Les Ramones qui mettent la main dans la culotte d'indie rockeuses irlandaises (ou peut-être plutôt l'inverse). Inégal mais pas dépourvu de tubes catchy sous son gentiment crade vernis (le single Heartbeats), leur 1er album baigne dans des nuages de réverb poppy suivant de ses feux anti-brouillard la route vaporeuse de Veronica Falls et autres Dum Dum Girls. Sympa.

  • DISTRIBUÉ PAR V2.