Marie Claudel
© Marie Claudel

Parce que vous casser en deux le palpitant, les fragiles mélodies folk du songwriter de Bristol en ont toujours été capables. Et même si, dans la foulée de son disque le plus désespéré, The Broken Man, point aujourd'hui la lumière, Elliott et sa voix profonde ont encore le don d'activer les glandes lacrymales. Comme le démontre The Right to Cry, titre d'ouverture de 17 minutes qui se clôt dans un tourbillon digne des grands westerns... Un nouveau coup de maître.

  • MATT ELLIOTT, ONLY MYOCARDIAL INFARCTION CAN BREAK YOUR HEART, DISTRIBUÉ PAR ICI D'AILLEURS/ROUGH TRADE.
  • LE 14/11 À LA ROTONDE (BOTANIQUE).