Pas seulement le ton fissuré mais aussi la même densité émotionnelle qui borde les dix chansons, et les emporte dans des zones chaudes et marines, salées par des textes sans esbroufe, y compris sur les chemins archi-rabattus de l'amour (Undercover). Au menu: piano, orgue Hammond, flûte gracieuse (Mesmerized) et guitares coulissantes comme dans le superbe Extras. Les arrangements honorent l'esprit des morceaux, atmos-phériques et séduisants, soit un maximum de semi-ballades et quelques moments plus tourmentés (A Day Like This). Le tout donne l'un des beaux disques belges de 2013.

AMOY FANRAY, THE MIND OF MAN, DISTRIBUÉ PAR ROUGH TRADE.

AMOY FANRAY, THE MIND OF MAN, DISTRIBUÉ PAR ROUGH TRADE.