La chanteuse belge, qui a vendu 1,5 million d'exemplaires de son premier album Brol, a offert un avant-goût du second ce jeudi dans un single intitulé Bruxelles je t'aime. Le nouvel album est attendu dans six semaines, comme le suggère un sous-titre au début du clip: "Arrivée prévue le 10 décembre".

La vidéo la montre dans un train la ramenant de Paris, chahutant avec des enfants, heureuse de rejoindre Bruxelles. Angèle chante son amour pour sa ville natale. Même si "on n'a pas les tours de New York, on n'a pas de lumière du jour six mois dans l'année. On n'a pas Beaubourg, ni la Seine. On n'est pas la ville de l'amour, mais bon vous voyez...", fredonne-t-elle.

"Bruxelles je t'aime m'est venue lors du premier confinement, (...) c'est en réalisant que j'allais rester loin de ma ville pendant un petit temps que cette déclaration d'amour est née", explique l'artiste de 25 ans dans un communiqué.

Elle glisse un petit message politique dans ce single en se disant à une éventuelle scission du pays entre néerlandophones et francophones. "Ca serait le pire des cauchemars (...) j'ai vécu mes plus belles histoires en français et en flamand", chante-t-elle, avant de lâcher: "Dank u Brussel".

>> (Re)lire aussi notre interview: Le grand bordel d'Angèle