À l'été 2015, Kiki, extrait du troisième album de Blick Bassy, rythme le spot de la campagne mondiale du nouvel iPhone. Rincé d'enthousiasme instrumental, ce morceau est drainé d'une voix si suave qu'elle donnerait presque l'impression qu'Apple est une ONG humanitaire, une guérisseuse d'âme. Pouvoir inhérent de la musique conjugué à l'industrie planétaire la plus mercantile, et aux paradoxes du destin de Bassy, Africain lancé à l'international par un label du pays ex-colonisateur, l'excellent Tôt ou Tard. Histoire de dire que le même citoyen camer...