La scène émergente va faire le grand écart entre Arlon et les Nuits Botanique de Bruxelles le mois prochain. Le chef-lieu de la province du Luxembourg va mobiliser son patrimoine immobilier et historique pour les Aralunaires, un festival désormais reconnu comme étant influenceur des programmations estivales.

Les festivités étaient précédemment centralisées à l'Entrepôt d'Arlon, sous l'appellation "Les Nuits de l'Entrepôt", et les Aralunaires ont pris le relai depuis 11 ans pour investir toute la ville, du foyer de ses habitants à des entreprises privées, comme nous l'expliquait Sébastien Cuvelier l'an dernier. Dans le cadre des Aralunaires Lab, des parcours de showcases gratuits offrent ainsi la possibilité aux festivaliers et touristes d'assister entre autres aux concerts de The Coathangers, Ariel Ariel et Esinam, pour mêler le culturel au tourisme historique et découvrir les lieux insolites d'une ville réputée comme l'une des plus anciennes de Belgique.

Du Palais à l'Eglise St Donat, de l'Entrepôt à l'Ancien Café du Nord, de la piscine à l'ancien théâtre de l'Athénée, des concerts et des projets musicaux expérimentaux feront la part belle à la dimension découverte des Aralunaires. Le projet upcycling Primus Homemade Instruments de Maxime Primus traitera de création d'instruments à partir de recyclage, ce qui lui permet d'explorer des sonorités inédites le dimanche 5 mai à 15h30 à la Montée Royale. La dear.deer label night prendra ses quartiers à l'ancien café du nord le 4 mai à partir de 19h. Après les concerts de Seno Nudo, Fabiola (dont nous parlions ici) et June Moan, le fun sera maximisé pour le public et les musiciens accompagneront les vocalises des festivaliers lors d'une séance KaraOkay.

Voici une playlist pour découvrir plus amplement cette programmation tantôt post-rock, tantôt hip hop, miroir de l'éclectisme de la scène des musiques actuelles.