La chanteuse Angèle, absente lors de la cérémonie, retenue pour l'un de ses concerts à Bercy (Paris), s'est imposée dans la catégorie "Chanson française", tout comme l'an dernier. Elle a également remporté l'award des meilleurs "Concert" et "Clip vidéo" (Balance ton quoi). Et enfin, elle a été nommée "Artiste solo féminine de l'année". "Merci beaucoup! Je suis trop contente et en même temps hyper déçue de ne pas être là ce soir... Merci les Décibels de me soutenir autant. Je sens que c'est une grande chance d'être à ce point soutenue, surtout par les médias", a-t-elle commenté, s'excusant encore de ne pas être présente, en compagnie de l'humoriste Gui-Home dans une capsule vidéo, gag récurent de la soirée.

Quant à son frère Roméo Elvis, il s'est distingué dans trois catégories. "Merci! En plus, c'est les gros prix des Décibels! Merci et bravo à tous les autres artistes; on est ensemble, vive la Belgique", s'est-il également exprimé depuis Bercy après avoir reçu la récompense pour l'"Artiste solo masculin de l'année". Il a également obtenu les awards de l'"Album de l'année" pour Chocolat et celui de "Musiques urbaines".

Loïc Nottet a, lui, remporté deux prix, dans la catégorie "Pop" et "Auteur-compositeur". "Je suis le premier étonné d'être là parce qu'il faut savoir que je suis toujours très dur avec moi-même", a-t-il expliqué en direct de la cérémonie.

Glauque, révélation de l'année © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

L'artiste "Dance & Electro" est le DJ Henri PFR, comme lors de l'édition précédente de l'événement, alors que Benoit Do Quang (Ulysse, Roméo Elvis) est le "Musicien" de l'année. Caballero & Jeanjass se sont quant à eux distingués dans la catégorie "Groupe". Belle surprise: les Namurois de Glauque ont été élus révélation de l'année (revoir notre interview ci-dessous).

La chanteuse Lio a pour sa part reçu un award d'honneur. "Tu es la spécialiste de la mise en danger (...), t'as toujours suivi ton chemin et ça mérite le respect", a insisté son parolier Jacques Duvall qui lui a remis le trophée, soulignant les victoires mais aussi les déboires de l'artiste, qui s'est dite "très émue".

En fin de soirée, le hit de l'année, pour lequel les votes du public ont été comptabilisés au cours de l'émission, a été remis à Walking to the Jungle de Kid Noize.

La chanteuse Angèle, absente lors de la cérémonie, retenue pour l'un de ses concerts à Bercy (Paris), s'est imposée dans la catégorie "Chanson française", tout comme l'an dernier. Elle a également remporté l'award des meilleurs "Concert" et "Clip vidéo" (Balance ton quoi). Et enfin, elle a été nommée "Artiste solo féminine de l'année". "Merci beaucoup! Je suis trop contente et en même temps hyper déçue de ne pas être là ce soir... Merci les Décibels de me soutenir autant. Je sens que c'est une grande chance d'être à ce point soutenue, surtout par les médias", a-t-elle commenté, s'excusant encore de ne pas être présente, en compagnie de l'humoriste Gui-Home dans une capsule vidéo, gag récurent de la soirée. Quant à son frère Roméo Elvis, il s'est distingué dans trois catégories. "Merci! En plus, c'est les gros prix des Décibels! Merci et bravo à tous les autres artistes; on est ensemble, vive la Belgique", s'est-il également exprimé depuis Bercy après avoir reçu la récompense pour l'"Artiste solo masculin de l'année". Il a également obtenu les awards de l'"Album de l'année" pour Chocolat et celui de "Musiques urbaines".Loïc Nottet a, lui, remporté deux prix, dans la catégorie "Pop" et "Auteur-compositeur". "Je suis le premier étonné d'être là parce qu'il faut savoir que je suis toujours très dur avec moi-même", a-t-il expliqué en direct de la cérémonie. L'artiste "Dance & Electro" est le DJ Henri PFR, comme lors de l'édition précédente de l'événement, alors que Benoit Do Quang (Ulysse, Roméo Elvis) est le "Musicien" de l'année. Caballero & Jeanjass se sont quant à eux distingués dans la catégorie "Groupe". Belle surprise: les Namurois de Glauque ont été élus révélation de l'année (revoir notre interview ci-dessous). La chanteuse Lio a pour sa part reçu un award d'honneur. "Tu es la spécialiste de la mise en danger (...), t'as toujours suivi ton chemin et ça mérite le respect", a insisté son parolier Jacques Duvall qui lui a remis le trophée, soulignant les victoires mais aussi les déboires de l'artiste, qui s'est dite "très émue". En fin de soirée, le hit de l'année, pour lequel les votes du public ont été comptabilisés au cours de l'émission, a été remis à Walking to the Jungle de Kid Noize.