1976. The Stooges, le MC5, la compilation Nuggets bidouillée par Lenny Kaye, guitariste de Patti Smith: le genre de bruit que le punk débutant révère alors en toute normalité, à la recherche de racines plus ou moins fantasmées aux Pistols et Clash débutants. Sur la morne plaine des mid-seventies, apparaissent aussi dans la presse l'un ou l'autre articles plus que bienveillants sur des Américains aux cheveux courts et aux longues idées vestimentaires: The Flamin' Groovies. Vêtus comme des milords rescapés du Swinging London, ils portent le trois pièces cintré et les bottines Cuban heels. Totale anormalité visuelle dans une période où le prog rock s'envole vers le cosmique marché international, longues douilles, falbalas et synthés au vent. Rayon musical, le décalage avec l'époque n'en est pas moins abyssal: exilés en Grande-Bretagne, les Yankees y enregistrent Shake Some Action qui paraît au début de l'été 1976. Sur la pochette, ils posent fièrement à côté d'une Rover sport, complément d'un hommage quasi mimétique à la "British invasion" des années 60. À l'une ou l'autre exceptions près évoquant Chuck Berry (St. Louis Blues), l'album est d'abord...