Une montagne de 4 207 nouveaux jeux écrasait la plateforme Steam, l'an dernier. Témoin de l'incroyable boom des développeurs indés, le plus grand magasin de jeux dématérialisés au monde a vu son catalogue octupler en quatre ans. Suivre l'ensemble de ces sorties est humainement impossible. Pénible aussi. Car des piles de déchets polluent cette jungle. Faisant le tri à côté d'autres labels indie comme DotEmu ou Double Fine, le catalogue de Devolver n'est pas exempt de défauts, mais il a le mérite de cueillir, à la main, des projets frais comme Hotline Miami ou plus récemment Ruiner. Dernière récolte de l'écurie texane...