Retrouvez également nos idées cadeaux aux rayons home cinéma, musique et livres/BD.
...

Retrouvez également nos idées cadeaux aux rayons home cinéma, musique et livres/BD.Pour oublier le confinement, le fondateur du site Kanpai.fr (également patron d'une agence de voyage spécialisée) a, ici, l'excellente idée de visiter le Japon au fil de jeux vidéo iconiques. Du Shibuya de Jet Set Radio au Kabukicho de la saga des Yakuza, ce beau livre guide les pas des visiteurs vers une vingtaine de jeux et lieux remarquables (Resident Evil, Okami, Persona...). L'ouvrage s'attarde aussi sur la représentation de la société japonaise (justice, saison...) dans le jeu vidéo. Embarquement immédiat! Du deuil familial de Last of Us Part 2 à l'importance du lien social sur Death Stranding, davantage de blockbusters déroulent une étonnante humanité. Chercheur en sciences politiques, Pierre-William Fregonese se penche sur l'art obscur du récit gaming. Écriture solitaire ou collective, narration environnementale, influence des communautés et des médias... L'ouvrage dévoile les secrets d'écriture de Red Dead Redemption, Life Is Strange et NieR: Automata. Mario Goodies Collection s'impose comme un hommage fou (non officiel) à cette mascotte plus célèbre que Mickey. Conçu par Mitsugu Kikai, le plus grand collectionneur au monde du plombier moustachu, ce beau livre explore sa vertigineuse collection via 5 000 photos. On y remarque notamment comment l'image de Mario se sublime ou se déforme au fil d'un merchandising improbable. Un très bon substitut à l'accumulation d'objets... Comme en témoignent les discussions dans les cours de récré, le raz de marée Fall Guys: Ultimate Knockout (publié par Devolver) grignote doucement des parts de marché à Fortnite. Ce phénomène qui a attiré des millions de joueurs cet été est toutefois loin d'avoir enterré le jeu d'Epic Games. Après avoir réuni 12 millions de joueurs/spectateurs au concert de Travis Scott (en plein lockdown), Fortnite était ainsi plébiscité cette rentrée par le service communication de Joe Biden qui y faisait compagne. L'hybride entre shooter et construction étant gratuit, cette édition spéciale de la Switch a la chic idée d'offrir une poignée de contenus téléchargeables et 2 000 V-Bucks (la monnaie virtuelle de Fortnite) à ses acquéreurs. Les manettes aux couleurs de WildCat offertes avec le pack se complètent d'un dock graphé en hommage au jeu. Ce collector en puissance (seules l'Europe, l'Australie et la Nouvelle- Zélande sont concernées) constitue une offre nettement plus alléchante que la précédente version. Le monde du gaming retenait son souffle face aux retards successifs de Cyberpunk 2077. Finalement prévu ce 10 décembre, le nouveau monde ouvert de CD Projekt se veut plus vaste et complexe que The Witcher 3, précédent hit planétaire du studio polonais. Comme un fantasme pour fans de Blade Runner, le jeu fait l'objet d'une édition collector disponible sur consoles old-gen, next-gen et PC. Son imposante boîte renferme notamment une statuette de 25 centimètres, un artbook à couverture rigide, un steelbook collector et des breloques à profusion (portes-clefs, pin's, écussons brodés...). Le first-person shooter transhumaniste, démarrant au choix dans les bas-fonds ou au sein d'une élite corporate, fait également l'objet d'un pack avec la Xbox One X et une manette portant ses couleurs. Accompagnée du jeu en téléchargement, cette version reste un bon investissement, son tarif avoisinant celui d'une Xbox One X classique. Après 26 ans d'absence, Streets of Rage 4 ressort sa barre à mine pour perpétuer la tradition des beat them all. Son impeccable réalisation graphique aux airs de comic animé se double d'un level design malin entre détours piégeurs et autres sols électrifiés. Rénovant la formule de base, cet hommage se décline ici sur une édition Signature accompagnée d'un porte-clefs, de cinq pin's, de la bande originale (sur deux CD) et du bandana d'Alex Stone. Chauds marrons, chauds! Les magazines de jeux vidéo des années 90 s'imposent comme des objets culturels aussi importants que le jeu vidéo lui-même. Impossible de ne pas arriver à cette conclusion au terme de Presse Start. Cet ouvrage dense retrace ainsi 40 ans de presse spécialisée en détaillant notamment l'influence de la tradition satirique de Charlie Hebdo sur certains titres. Criblé d'une septantaine de témoignages, cette somme regorge de secrets de fabrication délicieusement inavouables. Une visite de l'envers du décor humaine et fascinante. Contrairement à Ball (1980), Super Mario Bros. et The Lost Levels (sa vraie suite) ne sont jamais sortis sur Game & Watch. Nintendo n'en a cure et fête ici les 35 ans du plombier moustachu en rappelant qu'il a popularisé le gaming nomade et inventé la croix directionnelle des manettes de jeu. Emballé dans une admirable boîte au format Famicom, ce bel objet tranche avec la déception des ex-kids qui retrouvaient un jeu électronique à cristaux liquides plutôt qu'une console sous le sapin, il y a 30 ans. Plébiscité par le fabricant de consoles haute- fidélité Analogue Nt, 8Bitdo livre un Arcade Stick rendant hommage à la NES mais visant un usage sur des jeux de baston de la génération suivante. Son tarif, sa solidité et sa versatilité (les puristes peuvent upgrader ses boutons et le stick chez Sanwa) l'imposent comme une nouvelle référence. Déployant deux touches permettant de programmer des combos de coups spéciaux, l'accessoire se connecte avec ou sans fil sur Switch, Windows, Linux, Mac et Android. Pierre angulaire du jeu vidéo, Final Fantasy VII a ouvert la voie vers des récits plus matures et cinématographiques. Ce remake creuse un peu plus encore ses questions originelles dont celle du bien-fondé d'un terrorisme écologique. Approfondissant le premier chapitre du RPG de base, le jeu qui s'offre une refonte ludique et visuelle totale propose ici une édition Deluxe accompagnée d'un CD de sa BO et d'un artbook. Nettement plus intéressante que l'édition Première Classe, à fuir. Le cloud gaming menace l'existence des consoles de jeu. Mais les ruptures de stocks des PlayStation 5 et Xbox Series X leur offrent un sursis. Inaugurant une septième génération de machines de salon (depuis la NES et la Master System), les bécanes de Sony et Microsoft n'assènent pas de claque graphique face à leurs devancières. Affichage à 60 images par seconde en ultra haute résolution (4K), effets de lumière hauts de gamme, chargement instantané des jeux... Ces points forts ne bouleversent pas des titres cross-gen comme Assassin's Creed Valhalla. Mais l'évolution est bien réelle. Techniquement au coude à coude, ces soeurs ennemies affûtent des armes spécifiques. Le PS5 avance ainsi un potentiel d'exclusivités d'une humanité, d'une maîtrise graphique et d'un intérêt ludique sans faille. Également épaulée d'un joypad DualSense aux vibrations et aux retours de force épatants, la machine de Sony se dresse face à une Xbox Series X switchant d'un jeu à l'autre instantanément. Les 342 jeux à volonté de son Xbox Game Pass Ultimate (12,99 euros/mois) font en outre preuve d'une rare clairvoyance.