Partant de son expérience personnelle et de sa difficulté grandissante à se concentrer quand il lit, l'auteur révèle, premières études scientifiques sur le sujet à l'appui, que le cerveau se ramollit au contact des écrans, comme une glace fondant au soleil. Conséquence: notre capacité de concentration, à élaborer des raisonnements complexes et à appréhender la réalité serait physiologiquement altérée. La révolution technologique en cours cacherait donc une autre rupture, culturelle et tout aussi radicale, qui ramènerait l'homme en arrière, avant l'invention du livre, quand son attention était distraite en permanence.
...