Croiser Le Blanc-Seing (1965) de Magritte au beau milieu d'une expo sur le jeu vidéo est insolite. Le prestigieux Victoria & Albert Museum de Londres empruntait pourtant l'oeuvre originale de l'icône du surréalisme belge à la National Gallery of Art de Washington l'an dernier. Objectif? Illustrer une des influences visuelles majeures des balades forestières souterraines et hantées de Kentucky Route Zero. Le tableau et le jeu qui trônaient au milieu des 1000 mètres carrés d'une sélection baptisée Design/Play/Disrupt relevaient de l'improbable anecdote. Exactement à l'image du paysage gaming belge, inexistant aux yeux du monde ces 30 dernières années. Mais le vent tourne.
...