Même s'il faut prendre les genres pour ce qu'ils sont -des étiquettes plus ou moins pratiques, plus ou moins pertinentes-, il faut bien avouer que certaines appellations restent interpellantes. Le "SoundCloud rap", par exemple. Il est à la fois l'une des trouvailles les plus saugrenues de ces dernières années. Mais aussi, quelque part, l'une des plus emblématiques. Après tout, à partir du moment où les innovations concernent désormais moins la musique en elle-même que la manière de la consommer, il n'était pas complètement illogique de baptiser un "nouveau" mouvement en ne faisant référence ni au fond ni...