Graphiste pour ce qui est de la vie de tous les jours, Mathieu Van Assche dessine, photographie et grave à " ses heures gagnées", selon son expression. Depuis que l'on a repéré son travail inspiré par le Carnaval sauvage des ...

Graphiste pour ce qui est de la vie de tous les jours, Mathieu Van Assche dessine, photographie et grave à " ses heures gagnées", selon son expression. Depuis que l'on a repéré son travail inspiré par le Carnaval sauvage des Marolles, on guette la moindre occasion de voir ses oeuvres accrochées aux murs d'une galerie. En cause, la fascination pour les détournements qu'il opère avec un vrai talent. " Il y a souvent une différence entre l'image que j'imagine et l'image que j'obtiens. La technique et la façon dont je travaille provoquent ou suscitent parfois l'accident. Même si c'est parfois un exercice compliqué, l'idée de ne pas toujours avoir le contrôle sur ce qui se passe sur la plaque de cuivre et d'oeuvrer parfois un peu à l'instinct -techniquement mais aussi dans la construction de la composition- me plaît bien", livre-t-il en guise de notice explicative à son travail. Mais il n'y a pas que la gravure, il faut aussi découvrir ses hilarantes interventions au poska sur d'anciennes cartes postales.