"Neptune Terminus"

À 41 ans, Youssoupha est peut-être l'un des plus fiers "darons" du rap français (jusqu'à poser avec son fils sur la pochette). Un artiste reconnu, qui n'a plus...

À 41 ans, Youssoupha est peut-être l'un des plus fiers "darons" du rap français (jusqu'à poser avec son fils sur la pochette). Un artiste reconnu, qui n'a plus grand-chose à prouver, mais qui réussit pourtant régulièrement à rebattre les cartes de son jeu. C'est encore le cas de Neptune Terminus qui a le mérite de s'accrocher à l'époque, sans jamais courir derrière (l'afrobeat de Bagarrer). Rappant autant qu'il chante, invitant aussi bien Gaël Faye que Josman, Youssoupha est d'autant plus intéressant qu'il parvient à affirmer (" Ils ont volé nos oeuvres d'art, les ont mis dans leurs expos" , sur Solaar pleure) sans s'enfermer (" Je prie pour moi-même puisque aucune religion ne m'aime/Musulmans, chrétiens, Juifs me voyaient d'abord comme un Nègre" , Gospel).